Catherine Zeta-Jones dévoile sa vraie nature capillaire en photo

Loin de sa chevelure lisse habituelle, l’actrice de Chicago a décidé de dévoiler ses cheveux au naturel sur le réseau social Instagram.

On se souvient de son carré frangé emblématique dans Chicago (Rob Marshall, 2002). Sur le tapis rouge, on la connaît avec une longue et lisse chevelure couleur jais. Et elle s’autorise aussi parfois ces ondulations wavy si prisées des personnalités. Mais Catherine Zeta-Jones n’avait pas l’habitude de laisser sa nature capillaire parler. C’est désormais chose faite sur son compte Instagram où la comédienne a posté une photo d’elle les cheveux bouclés tombant en cascade sur son visage pas (ou à peine) maquillé.

https://instagram.com/p/CTnhazOLDS1

L’épouse de Michael Douglas interroge sa communauté en légende de ce cliché : «Donc, comment sont vos cheveux aujourd’hui ? #lesblondessamusentellesplus »». Un hashtag pro brunes qui veut surtout encourager chacune à assumer sa nature de cheveux comme sa couleur et à échapper aux diktats de beauté imposés par l’industrie du cinéma, de la beauté ou de la mode.




La comédienne a d’ailleurs posté le lendemain un autre cliché vintage où elle affiche une chevelure blondie ou du moins caramel…

https://instagram.com/p/CTphKrLgN-R

La photo est extraite du film Intolérable Cruauté (d’Ethan et Joel Coen, 2003) dont elle partageait l’affiche avec George Clooney et où elle affichait effectivement un balayage blond pour éclaircir sa chevelure carbone. De quoi prouver qu’elle a, elle aussi, suivi les tendances.

A 51 ans, la comédienne suit dont l’exemple de ses homologues telles que Salma Hayek, Gwyneth Paltrow ou encore Jennifer Anniston qui font le choix de s’assumer avec plus de naturel sur les réseaux sociaux. Certaines franchissent le pas même sur le tapis rouge, à l’image d’Andie MacDowell. Cette autre brune célèbre du grand écran, avait fait le choix d’assumer ses cheveux blancs à l’occasion du Festival de Cannes en juillet dernier, et ce, contre l’avis de son agent. Un pari qui se révèle pour toutes gagnant, les commentaires sur les réseaux sociaux saluant et encourageant ces différentes initiatives.

Source: Lire L’Article Complet