Cindy Bruna à Cannes : "La beauté n’a ni âge ni origine"

Le top planétaire Cindy Bruna est membre de l’escouade L’Oréal Paris. A 26 ans, la sublime Française représente fièrement la marque et défile pour les plus grands, tout en menant de front son combat pour protéger les femmes. Interview au festival de Cannes 2021 avec une égérie engagée.

Une publication partagée par Cindy Bruna (@cindybruna)

De quoi avez-vous besoin pour vous sentir belle, pour avoir confiance en vous ?

On ne devrait pas avoir besoin de quoi que ce soit, ça devrait être en nous. Il faut s’assumer, s’aimer. La beauté vient de l’intérieur même s’il y a des choses qui peuvent aider. Une glam team avant une montée des marches, pour nous sublimer, ça aide (sourire) !

Comment le monde de la mode et de la beauté vous a-t-il aidée à vous affirmer ?

J’apprends beaucoup des gens avec qui je travaille, comme les super make-up artists ou coiffeurs que je croise. Rencontrer d’autres femmes, parler, partager, voyager, m’a aussi ouvert l’esprit. C’est un mélange d’expériences, de voyages, de rencontres qui fait que l’on s’affirme. Et puis grandir aussi, ça va avec.

Quel est le conseil beauté le plus utile que l’on vous ait donné ?

Un conseil que j’applique souvent, que l’on m’a sûrement donné sans que je ne me souvienne de qui il vient, c’est de mixer et détourner les produits. J’adore utiliser du rouge à lèvres sur mes joues comme un blush, ou me servir de mon crayon à sourcils pour faire mon contour de lèvres. J’applique tout un peu partout, je joue avec les textures, notamment avec mes doigts.

“Il y a de plus en plus de diversité, mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin”

Trouvez-vous que la beauté devient plus inclusive ?

Oui et c’est beau ! Il n’y a qu’à voir la montée des marches avec toutes les égéries L’Oréal. Il y a de plus en plus de diversité, mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. On grandit tous avec des complexes et la mode, la beauté sont très importants pour donner l’exemple, aider les jeunes à s’accepter. On doit à toutes les femmes de se sentir représentées.

Quel conseil donneriez-vous à une jeune fille mal dans sa peau ?

Elle doit savoir qu’elle n’est pas seule. On a toutes nos insécurités, l’idée c’est de les combattre, de ne pas se comparer, mais de s’inspirer des autres. Notre seule compétition doit être nous-mêmes. On peut trouver de l’inspiration partout, des égéries aux femmes que l’on a autour de soi. Nous avons toutes nos moments où l’on ne se sent pas belles. Il faut savoir passer au-delà. Si l’on peut s’encourager les unes les autres, il faut le faire, dans son cercle restreint ou plus largement. Cela se passe à tous les niveaux.

Vous êtes une femme engagée. Quelles sont les causes qui vous tiennent à cœur ?

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Les combats des femmes en général, mais plus spécifiquement les violences conjugales. Je suis ambassadrice de la Fédération nationale Solidarité Femmes, qui fait un travail formidable avec le numéro d’écoute 3919 et la mise en sécurité de celles qui sont en détresse. C’est hyper enrichissant et cela rejoint mon engagement avec l’association Stand Up, contre le harcèlement de rue. C’est une formation très rapide qui donne 5 clés pour réagir du tac au tac et désamorcer une situation de harcèlement, que l’on soit victime ou témoin. Il faut protéger les femmes partout, les célébrer, les mettre en lumière. C’est le plus important.

Source: Lire L’Article Complet