Épilation à la cire : trois techniques pour la faire seule à la maison

L’épilation à la cire est la méthode la plus efficace pour se débarrasser des poils, à condition d’être bien réalisée. Voici les astuces pour la pratiquer seule, avec les conseils d’une experte.

En cette période de confinement, les instituts de beauté ont dû fermer leurs portes. Et c’est donc sans la main experte des esthéticiennes que celles qui s’épilent doivent agir. «Ce qu’il faut éviter, c’est avant tout de repasser au rasoir pour toutes celles qui l’avaient abandonné. En effet, en l’utilisant même ponctuellement, elles vont perdre toutes les bénéfices de ce que leur avait apporté l’épilation.» prévient France Saloio, directrice de la formation Body Minute. Les risques ? Renouer avec des poils qui seront plus drus à la repousse, un épiderme qui gratte et un effet peau de crocodile. Pour la formatrice, il est important également d’éviter l’utilisation de l’épilateur électrique. «Certes, il va arracher certains poils mais risque d’en casser d’autres : c’est comme si on utilisait plein de petites pinces à épiler. En institut, on effectue uniquement les finitions à la pince justement pour limiter ce risque de casse. En agissant ainsi, l’épilateur va multiplier l’effet de double pousse (soit des poils qui ne repoussent pas forcément en même temps).» Enfin, France Saloio déconseille également la crème dépilatoire dont l’action chimique va détruire le poil en surface mais va s’arrêter au niveau de la peau. «Résultat, dès le lendemain, ça repousse et on devra vite renoncer à cette sensation de peau douce.»

Si on se réserve le choix de faire une pause, «ce qui peut avoir du bon, notamment pour rééquilibrer les choses lorsqu’on a différents cycles de pousse», on peut aussi avoir recourt à l’épilation à la cire à la maison. Elle présente en effet de nombreux avantages : rapide, elle offre un résultat longue durée. Se déclinant sous différentes formes, reste à choisir celle qui nous convient le mieux.

20 bandes visage Epil’Minute, Body’Minute, 5,90 €. En vente sur bodyminute.com.

Cire royale bio, Acorelle, 8,90 € le pot de 100 g. En vente sur acorelle.fr.

Exfoliant lèvres et sourcils, L’Atelier du sourcil, 17 €. En vente sur atelierdusourcil.com.

16 bandes de cire froide spéciales maillot-aisselles peaux sensibles, Monoprix, 4,99 €. En vente sur courses.monoprix.fr.

La cire froide : la plus pratique

Pour France Saloio, les bandelettes de cire froide s’imposent comme la meilleure alternative à considérer. «Chez Body Minute, elles sont en cire de karité, soit la cire professionnelle que l’on utilise tiède en institut, mais qui est ici conditionnée à froid. L’avantage, c’est qu’elles sont faciles d’utilisation, réutilisables, et qu’elles fonctionnent sur poils courts». Proposées en différentes tailles, il suffit de choisir celle adaptée à la zone que l’on souhaite épiler : jambes et bras, celles plus sensibles du maillot et aisselles ou encore du visage (lèvres/ menton) qui demande une taille de bande plus petite. «En revanche, on évitera de faire un maillot intégral avec des bandes. Mais on peut les utiliser pour enlever ce qui dépasse des sous-vêtements. Pour le reste, qui s’impose comme une zone très sensible, on utilisera une tondeuse ou une paire de ciseaux (qui évite l’effet épaississant du rasage) en attendant la réouverture des instituts.»

Côté technique, il suffit de chauffer les bandes en les frictionnant entre les mains, puis de les séparer en deux avant d’en appliquer une sur la peau. «On la pose dans le sens des poils, de manière parallèle avant de la frictionner de nouveau. Ensuite, avec une main, on va tenir la peau, en bas de la bande, pour la tendre et de l’autre main, on tire d’un coup sec vers soi. On arrache dans le sens inverse du sens de pousse, sans lever la main mais plutôt en la remontant vers soi, comme pour replier la bande sur elle-même.» David Farhi, dermatologue, nous expliquait d’ailleurs en mars 2016 qu’il n’est «pas dangereux de le faire dans le sens du poil, mais que cela sera simplement moins efficace sur le long terme».

Quid du visage, zone plus sensible et délicate où certaines redoutent d’intervenir ? «Il faut toujours garder en tête l’idée que la peau doit être tendue. On veillera à ne pas appliquer la cire sur la muqueuse et uniquement sur la peau. Pour les parties extérieures, on frictionne et on tient la peau à la commissure des lèvres avant d’arracher dans un mouvement orienté vers le nez. Pour la partie centrale, juste en dessous de ce dernier, il faut bomber la lèvre supérieure au maximum pour bien tendre la peau, comme on peut le faire après avoir appliqué son rouge à lèvres. Puis, on tire vers le nez.» Pour un résultat net, on peut tout à fait repasser une deuxième fois et effectuer les finitions à la pince.

Une méthode simple, mais surtout propre : pour enlever les petits résidus de cire, on oublie le passage sous la douche, qui se révélera inefficace. On utilise plutôt soit les lingettes fournies avec les bandes de cire, soit une huile type amande douce.

Préparer sa peau

Pour une épilation réussie, il est important de bien préparer sa peau avec un gommage en amont. «On peut même le faire la veille, puis épiler le lendemain si on manque de temps. C’est d’aillers conseillé, lorsque la peau est réactive, pour la laisser se reposer avant de passer la cire.» France Saloio conseille également l’application d’un lait apaisant post- épilation pour calmer les éventuelles irritations, et éviter les petits points rouges qui pourraient apparaître dans l’heure qui suit.

La cire chaude : la plus technique

Problème n°1 de la cire chaude : réussir à la maintenir à la bonne température. Une chaleur optimale permet d’ouvrir les pores et de déloger les poils plus facilement. Selon les produits, la cire peut se réchauffer dans un récipient ou dans un petit appareil spécifique comme le Spawax de Veet, qui permet de la garder au chaud pendant toute la durée de l’opération. Avant de l’appliquer sur la peau, il est primordial de vérifier qu’elle n’est pas trop chaude, en testant une petite quantité sur le côté intérieur du poignet. «Il y a un vrai risque de brûlures. Cette technique demande de savoir maîtriser la température, mais aussi l’application, qui est plus compliquée» avertit France Saloio.

Pour les jambes, le plus pratique reste d’appliquer la cire au niveau du genou, puis de descendre vers le pied petit à petit. Une fois la cire sèche, elle doit être arrachée d’un coup sec. Y aller petit à petit ne fera que multiplier la douleur. Attention : une main maladroite pourrait étaler de la cire sur le mobilier environnant.

En vidéo, les 5 zones où il faut absolument appliquer de la crème solaire

La cire orientale : la plus ancestrale

C’est la technique d’épilation la plus ancienne, utilisée depuis le Moyen Âge. Pour élaborer sa cire soi-même, il suffit de préparer un caramel. La recette ? Faire fondre deux verres de sucre en poudre et un demi-verre d’eau à feu doux, puis ajouter quelques gouttes de jus de citron et deux cuillères à soupe de miel. Appliquer la concoction tiédie en l’étalant avec une spatule, puis arracher dans le sens contraire du poil. Mais attention, ici encore, aux risques de brûlures.

Source: Lire L’Article Complet