Que faire en cas de coup de soleil sur le crâne ?

  • Les bons réflexes en cas de coup de soleil sur le crâne
  • Coup de soleil sur la tête : que faire quand la peau pèle ?
  • Comment éviter les coups de soleil sur le crâne ?

De nombreux hommes chauves, rasés ou touchés par une tonsure au sommet du crâne en ont fait les frais : le coup de soleil sur la tête peut faire quelques dégâts. Ce que l’on sait moins, c’est que ces brûlures localisées peuvent aussi toucher les personnes aux cheveux fins, celles qui ont subi une perte de densité capillaire, avec l’âge ou après une thérapie, ou encore celles qui ont les cheveux très clairs, gris ou blancs.

« La peau du crâne contient une quantité plus ou moins dense de follicules pileux qui protège des rayons UV », décrit Dr Nina Roos, dermatologue à Paris. « Les coups de soleils sont rares quand une a une belle masse capillaire foncée, mais on observe souvent des rougeurs voire des brûlures chez les personnes aux cheveux clairs qui n’ont pas mis de chapeau ou de casquette. » Et cet érythème solaire sur le crâne peut être très douloureux et pas franchement esthétique. Le point sur la façon de le traiter, et surtout de l’éviter.

Les bons réflexes en cas de coup de soleil sur le crâne

Qu’il soit sur le visage, à la racine des cheveux ou bien au niveau de la raie des cheveux, tout coup de soleil se traite de la même manière : sur une peau propre et sèche, on applique une crème cicatrisante, du type Biafine ou Cicaplast de La Roche-Posay, en couche épaisse, de manière à apporter à la zone lésée des actifs apaisants. Leur galénique crée en prime un effet occlusif protecteur qui accélère le processus de renouvellement cellulaire.

Oui mais voilà, quand le coup de soleil est sur le crâne, ce n’est pas forcément évident d’appliquer quoi que ce soit. L’idée, c’est alors de prélever un peu de crème cicatrisante avec la pulpe des doigts et de la déposer sur les zones douloureuses, sans frotter. Comme ce geste peut avoir tendance à laisser les cheveux gras, mieux vaut le faire le soir pour laisser le temps au produits d’agir pendant la nuit et se laver les cheveux si besoin le matin, avec un shampoing doux que l’on ne masse pas pour ne pas agresser l’épiderme lésé. On évite absolument la chaleur des appareils de coiffage et on mise sur un séchage à l’air libre.

Alternative écolo : si la brûlure est superficielle, on peut miser sur du gel d’aloe vera riche en eau, prélevé dans une feuille ou en tube dans un magasin bio, afin de bien réhydrater la zone rougie. Au passage, cela hydrate aussi les cheveux que l’on peut tirer en arrière en une coiffure wet hair ou en queue-de-cheval, à condition que ça ne tiraille pas trop.

Et s’il y a des cloques ? « Il convient alors de la percer doucement avec une aiguille désinfectée pour faire écouler le liquide, tout en laissant la peau de la cloque pour favoriser une cicatrisation rapide et sans douleur. » Une fois arrachée, la partie en dessous est à vif. C’est douloureux et cela peut engendrer des taches et irrégularités pigmentaires si l’on ne protège pas bien la peau avec un soin solaire haute protection, doublé d’une casquette, d’un foulard ou d’un chapeau.

Coup de soleil sur la tête : que faire quand la peau pèle ?

C’est l’effet secondaire pas très étonnant mais dont on se passerait bien : en cas de gros coup de soleil sur la tête, la peau peut finir par peler, ce qui se traduit par des petites peaux façon pellicules qui se détachent jour après jour. Si c’est le cas, on mise sur une hydratation sans faille, en venant masser du bout des doigts un peu d’huile végétale de coco, d’avocat, d’olive ou de ricin qui fait du bien au cuir chevelu, comme aux cheveux. Les petites peaux finiront par partir d’elles-mêmes au bout de quelques jours, et il est possible d’accélérer le processus en passant doucement un peigne fin quand cela sera possible sans douleur.

Enfin, Nina Roos pointe du doigt une conséquence du coup de soleil qu’on a tendance à oublier : « les coups de chauds, ou insolations ». Elle recommence ainsi de traiter leurs effets (maux de tête, vomissements, fatigue) en se mettant aussitôt au frais, allongé, et en se buvant plus d’eau que d’ordinaire pour se réhydrater pendant les 24 heures qui suivent.

Comment éviter les coups de soleil sur le crâne ?

Au soleil, le réflexe n°1, c’est la prévention. Ainsi, on porte autant que possible un chapeau et on se met à l’ombre. Envie d’un petit plongeon ? « On pense à déposer de la crème solaire haute protection, SPF50+ idéalement, à la racine des cheveux et sur les oreilles. » On évite d’avoir une raie trop marquée et on préfère attacher ses cheveux en les plaquant en arrière.

Quid des sprays capillaires avec SPF ? Conçus avant tout pour protéger la fibre capillaire des méfaits du soleil, ils sont moins efficaces qu’une crème solaire ou qu’un chapeau pour protéger la peau du crâne, c’est pourquoi pour les personnes sujettes aux coups de soleil sur la tête, ils ne suffisent souvent pas.

Source: Lire L’Article Complet