“1,7%, ça fait mal” : Rachida Dati sort la sulfateuse face à Anne Hidalgo

De retour au Conseil de Paris ce mardi 31 mai, Anne Hidalgo n’a pas échappé aux attaques de sa rivale, Rachida Dati. Comme promis, l’ex-ministre de la justice a dégainé la sulfateuse et fustigé son échec à la présidentielle : « 1,7%, ça fait mal ».

Des retrouvailles en demi-teinte. Après des mois d’absence, Anne Hidalgo a fait son grand retour dans l’arène politique lors du Conseil de Paris, ce mardi 31 mai. Comme promis, la socialiste n’a pas échappé aux railleries de sa rivale Rachida Dati, au début de cette assemblée délibérante, censée durer quatre jours : « Cette présence est aussi anecdotique que votre score à l’élection présidentielle« , lui a-t-elle balancé, prenant soin de rappeler son faible score au deuxième tour de la présidentielle. « Oui 1,7%, ça fait mal ». Conseillère de Paris et maire LR du VII arrondissement, l’ex ministre de la Justice n’a pas manqué d’étriller au passage le « fiasco » d’Anne Hidalgo à la présidentielle, il y a deux mois.

De son côté, la maire de Paris a tenté tant bien que mal d’intervenir avant que le sénateur Rémi Féraud ne décide de suspendre la séance : « Mes collèges ont envie de transformer cette assemblée en cirque médiatique d’ailleurs convoquée pour l’occasion« , a-t-elle simplement rappliqué. La veille, la maman de Zohra avait déjà annoncé la couleur dans les colonnes du Parisien : « Les élus, comme les Parisiens, n’attendent plus rien d’Anne Hidalgo, qui n’a plus de légitimité ni pour agir ni pour imposer un quelconque projet. Elle a perdu toute légitimité et toute autorité sur la gauche et en particulier sur le Parti socialiste. Son score de moins de 2 % en est la traduction« , avait-elle confié.

>> Claire Chazal et François Hollande, Rachida Dati et Gad Elmaleh… Quand la politique et le monde people se frôlent

💬 "1,7%, ça fait mal"

Rachida Dati tacle Anne Hidalgo sur son score à la présidentielle dès le début du conseil de Paris pic.twitter.com/62CogGUEU8

Anne Hidalgo « a marqué sa totale indifférence »

Alors qu’Anne Hidalgo doit se rendre à Madrid mercredi 1er juin, la maire du 7e arrondissement a fustigé sa rivale sur son manque d’implication : « Les difficultés concrètes et le quotidien des Parisiens n’intéressent pas Mme Hidalgo (…) ce week-end (samedi 28 mai), nous avons connu un chaos à Paris avec le fiasco du match de la Ligue des champions », a-t-elle regretté lors de son entretien accordé au Parisien, dimanche 29 mai. « Et Paris a également déploré deux morts : une femme tuée par un chauffard et un jeune assassiné en plein Paris. Là encore, elle était absente de Paris et a marqué sa totale indifférence. Ce n’est pas ma conception de l’engagement d’un élu. Être maire, c’est être attentif et protéger ses administrés à tout moment« , a-t-elle enfin souligné.

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet