37e féminicide: une jeune femme de 23 ans, enceinte, morte sous les coups de son compagnon

Karina a été retrouvée morte en mai dernier, en Guyane. Son corps n’a pu être identifié qu’au bout de douze jours. La jeune femme était enceinte.

Restez informée

Il a fallu des jours aux enquêteurs pour identifier le corps retrouvé sans vie d’une jeune femme, à proximité d’un fleuve. Sur place, les gendarmes ont retrouvé des effets personnels, partiellement calcinés. Parmi eux, les clichés d’une échographie, attestant que la jeune victime était enceinte de trois mois. Ce document a permis d’identifier la victime et de prévenir ses proches. Qu’est-il arrivé à Karina, franco-brésilienne de 23 ans? Selon sa famille, son compagnon est l’auteur du meurtre. Comme le rapporte l’antenne locale de francetvinfo, les proches sont convaincus de sa responsabilité.

Non lieu pour son compagnon dans le meurtre d’une ancienne compagne

“Ils étaient ensemble depuis 1 an; et depuis 4 mois il avait obligé la fille à se déconnecter de tous les réseaux sociaux et lui avait pris son téléphone. Il aurait déjà été accusé d’avoir tué son ex et d’avoir brûlé le corps. Si cela est confirmé cela serait la 2ème victime.” Selon l’avocat de la famille, une autre jeune femme – dont il représentait la famille endeuillée – avait été assassinée en 2006 dans les mêmes conditions. L’auteur présumé – compagnon de Karina – avait bénéficié d’un non-lieu. Selon le groupe facebook contre les féminicides, Karina aurait voulu fuir quand elle a découvert le passé criminel de son conjoint. L’homme serait en fuite en métropole. Le procureur de la République a ouvert une information judiciaire pour meurtre. Deux juges ont été nommés sur le dossier.

A lire aussi: Féminicides : le nombre de femmes tuées par leur conjoint en hausse

Source: Lire L’Article Complet