Accusée d'être transgenre, Brigitte Macron répond aux rumeurs lors du JT de TF1

Invitée du Journal de 13 heures de TF1 ce mercredi 12 janvier 2022, Brigitte Macron a à nouveau répondu aux accusations selon lesquelles elle serait transgenre.

  • Brigitte Macron
  • Jacques Legros

C’est devenu une habitude chaque années : ce mercredi 12 janvier 2022, marque le lancement de la 32ème opération Pièces Jaunes en faveur des jeunes hospitalisés. Et depuis deux ans, ce n’est plus Bernadette Chirac qui préside la fondation : elle a cédé sa place à une autre épouse de président de la République, Brigitte Macron, en 2019. Celle qui partage sa vie avec Emmanuel Macron s’est donc rendue sur le plateau du Journal de 13 heures de TF1, pour une interview conduite par son présentateur, Jacques Legros.

Après avoir refusé de commenter la phrase polémique de son mari sur les non-vaccinés, il avait pour rappel déclaré qu’il avait « très envie de les emmerder« , mais aussi abordé sa très possible candidature à l’élection présidentielle de 2022, c’est une question pour le moins embarrassante à laquelle a été confrontée la Première dame de France. « Vous menez un combat contre le cyber-harcèlement, dont vous-même êtes régulièrement victime. Pardonnez-moi de revenir dessus, mais un exemple, cette théorie conspirationniste contre laquelle vous pensez porter plainte, je crois, qui affirme que vous êtes née homme : qu’est-ce que vous pouvez répondre à cela ?« , lui demande alors Jacques Legros.

« C’est parfaitement injuste »

Et la réponse de Brigitte Macron ne se fait pas attendre. Immédiatement, la Première dame de France réfute l’odieuse rumeur qui lui colle à la peau depuis plusieurs années maintenant. « Alors bien évidemment, c’est un mensonge. Mais bon, une fois que j’ai dit ça, je n’ai rien dit« , lance-t-elle de but en blanc. Car ce n’est pas la première fois que la femme d’Emmanuel Macron tente de rétablir la vérité sur son identité de genre. Pourtant, rien n’y fait, les rumeurs persistent. « Vous confirmez que vous, à votre propos, vous allez porter plainte« , lui demande alors Jacques Legros. Détail auquel la Première dame a bien répondu par l’affirmative : « C‘est un petit peu long parce qu’il faut les captures d’écran, il faut l’intégralité des propos rapportés. Donc en ce qui me concerne, c’est un petit peu long« , a-t-elle alors expliqué. Mais pour le présentateur du Journal de 13 heures, si Brigitte Macron n’arrive pas à faire taire ces rumeurs, comment le commun des mortels pourrait-il se dépêtrer d’une situation de cyber-harcèlement ? « Je suis tout à fait d’accord, c’est parfaitement injuste« , achève-t-elle.

Source: Lire L’Article Complet