Adrien Quatennens mis en cause par sa femme : chez LFI, on craint un “tremblement de terre”…

La femme du député du Nord Adrien Quatennens a déposé une main courante contre lui « à la suite d’une dispute ». Le couple est en procédure de divorce. L’affaire inquiète au sein de La France Insoumise.

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !


  • Adrien Quatennens


  • Jean-Luc Mélenchon

  • suivre plus de stars

L’affaire personnelle pourrait devenir une affaire politique. C’est en tout l’inquiétude qui est en train de naître au sein du parti La France Insoumise, après que la femme d’Adrien Quatennens a déposé une main courante contre lui. Le député LFI du Nord est soupçonné de violences conjugales. Le couple est en pleine procédure de divorce. « Adrien est l’un de ceux qui incarnent l’avenir du parti, l’après-Mélenchon. Cette nouvelle affaire ne peut que provoquer un tremblement de terre« , prédit avec inquiétude un parlementaire interrogé par nos confrères du Canard enchaîné.

Selon l’avocate du député, cette main courante a été « déposée à la suite d’une dispute dans le but de la prémunir en cas de litige autour de ce divorce ». Le couple a également publié un communiqué commun arguant que « Céline Quatennens a déposé une main courante en précisant aux policiers qui l’ont entendue qu’elle ne souhaitait ni porter plainte ni qu’il y ait de suites judiciaires […] et qu’elle exigeait que ses informations ne se retrouvent pas dans la presse« .

De quoi est accusé Éric Coquerel ?

Le divorce d’Adrien Quatennens et la main courante déposée par sa femme n’est pas le seul cas qui pose problème dans le parti de Jean-Luc Mélenchon. Une autre affaire secoue actuellement La France Insoumise. Le député Éric Coquerel, élu en juillet dernier président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, est accusé de harcèlement sexuel par plusieurs militantes de son parti. L’une d’elles, Sophie Tissier a décrit dans la presse des « gestes déplacés » du député. Elle a porté plainte lundi matin pour harcèlement sexuel. En réponse, Éric Coquerel a dénoncé des « rumeurs infondées ». Le comité contre les violences sexuelles de La France insoumise a expliqué n’avoir jamais reçu de signalement au sujet du député.

Crédits photos : Lionel Urman / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet