Alina Kabaeva : le couperet tombe pour la compagne de Vladimir Poutine…

Londres annonce des nouvelles sanctions contre Moscou en représailles à la guerre en Ukraine. Elles visent les proches de Vladimir Poutine… et cette fois-ci, sa compagne présumée Alina Kabaeva est concernée, observe l’Evening Standard ce vendredi 13 mai.

Dans la famille Poutine, le Royaume-Uni voudrait la femme cachée. Ce vendredi 13 mai, Downing Street a annoncé de nouvelles sanctions contre le Kremlin en représailles à la guerre en Ukraine, rapporte l’Evening Standard. Elles ciblent une centaine de sociétés russes et près d’un millier de proches de Vladimir Poutine, dont Alina Kabaeva, sa compagne présumée.

Depuis le début de la guerre, les Occidentaux ont multiplié les sanctions contre le cercle intime du président russe. Mais jusqu’à présent, l’ancienne gymnaste olympique était passée entre les mailles du filet. Ce temps-là est fini : Alina Kabaeva rejoint la liste britannique des persona non grata. Elle a désormais interdiction de voyager au Royaume-Uni et ses avoirs y ont été gelés. Les États-Unis ont envisagé récemment d’agir à l’identique avant de raviser. Ils craignaient que cela accroisse les tensions entre Washington et Moscou. Une inquiétude que ne semble pas partager l’Union européenne (UE). La Commission européenne a en effet suggéré d’ajouter la millionaire à la liste des personnalités russes menacées des mêmes sanctions le jeudi 5 mai. L’institution dénonce le rôle de cette femme d’influence, qui préside en Russie le National Media Group (NMG), dans la « propagande » du Kremlin selon l’AFP.

Autre membre de la famille Poutine auxquels ces mesures anglaises s’appliquent : l’ex-femme du président russe, Lioudmila Alexandrovna, qui a partagé sa vie pendant trente ans. Quelques jours plus tôt, les deux filles nées de leur union, Maria Vorontsova et Ekaterina Tikhonova subissaient le même sort.

>> PHOTOS – L’évolution d’Alina Kabaeva, célèbre gymnaste et compagne de Vladimir Poutine

Où Alina Kabaeva s’est-elle cachée ?

Particulièrement discrète, la compagne officieuse de Vladimir Poutine n’est pas apparue en public depuis avril. Il s’est murmuré qu’Alina Kabaeva s’était retirée en Suisse peu après l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022. Elle se serait cachée dans un chalet hautement sécurisé avec ses enfants cachés, que l’on dit issus de sa liaison avec le président russe. Une pétition destinée à chasser la petite amie du dirigeant russe du pays circule sur internet. Depuis sa mise en ligne sur Change.org début mars, la supplique a déjà recueilli plus de 74 000 signatures. Toutefois, la rumeur de la présence d’Alina Kabaeva sur le sol helvétique a été démentie depuis.

Crédits photos : BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet