Amour, rupture… Sylvie Vartan philosophe : « Qui n’a jamais eu envie de revoir la personne tant aimée ? »

Trois ans après Avec toi, Sylvie Vartan revient sur le devant de la scène musicale avec Merci pour le regard, son cinquantième album studio. À quelques jours de la sortie officielle, prévue pour le 1er octobre, l’artiste en dévoile un premier extrait sur son compte Instagram.

Il y a soixante ans, la voix de Sylvie Vartan se dévoilait dans le titre Panne d’essence en duo avec Frankie Jordan. Depuis, elle n’a cessé de chanter, célébrant cette année ses six décennies de carrière. L’occasion pour la mère de David Hallyday de donner naissance à son cinquantième album studio, Merci pour le regard. À l’approche de la sortie officielle, la chanteuse a levé le voile sur l’un des quatorze titres de l’opus « aux textes puissants et à la nostalgie discrète, élégante et assumée », comme le détaille le communiqué de presse.

Imaginée comme une réflexion philosophique, c’est par ces mots : « Lorsqu’une histoire d’amour touche à sa fin, les chemins se séparent, et chacune tâche, tant bien que mal, de se reconstruire… Le silence et l’éloignement sont souvent les conditions nécessaires à ce nouveau départ vers une nouvelle vie. Mais lorsque le temps a apaisé les peines et fait son œuvre, et que l’on se sent assez solide pour cela, qui n’a jamais eu envie de revoir la personne tant aimée ?« , que Sylvie Vartan décrit le « point de départ » de sa « très jolie chanson », Ce jour-là, proposée par son complice et parolier Eric Chemouny.

https://www.instagram.com/p/CUW0bFRDLYG/

A post shared by Sylvie Vartan (@sylvievartanofficial)

Une suite « quelque 50 ans plus tard »

Sur « une musique du talentueux Michael Ohayon », Sylvie Vartan chante Ce jour-là. La « veine réaliste » du musicien qui l’a « si souvent accompagnée sur scène » renvoie à « des chansons » de son répertoire « comme Non, je ne suis plus la même, ou encore Parle-moi de ta vie, dont elle pourrait être la suite, quelque 50 ans plus tard... » Un album à venir qui a pour thème « l’amour, la famille, l’exil, mais écrits de manière très originale, très moderne », confiait-elle au Parisien, en juillet dernier. Pour compléter la sortie de cette œuvre musicale, Sylvie Vartan se produira les 11 et 12 octobre prochains au théâtre Edouard-VII de Paris avant de monter sur la scène de la Salle Pleyel, le 20 novembre 2021.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet