Anne-Sophie Lapix : ce détail physique que les téléspectateurs reprochent à la journaliste du 20H

Suivie par plus de 5 millions de téléspectateurs lors de son journal sur France 2, Anne-Sophie Lapix ne fait pas toujours l’unanimité. Dans un entretien accordé à Satellifax, lundi 12 juillet 2021, la journaliste est revenue sur les critiques qui l’égratignent régulièrement.

  • Anne-Sophie Lapix

Vu de son fauteuil de présentatrice du journal de 20h de France 2, Anne-Sophie Lapix a tout pour elle. Son charme naturel, sa joie de vivre communicative et sa rigueur journalistique constituent en effet l’ADN de celle qui donne rendez-vous chaque soir de la semaine à des millions de téléspectateurs pour un point global de l’actualité. Et pourtant, ses détracteurs les plus féroces lui reprochent un défaut qu’elle a bien du mal à gommer. Le sourire de l’amoureuse du Pays Basque est en effet jugé narquois par de nombreux accrocs du petit écran, et donc rédhibitoire au moment de faire preuve de neutralité lors de ses entretiens. Beaucoup fustigent cette expression faciale qui est devenue sa signature et partagent leur agacement sur les réseaux sociaux. Et pourtant, cette espièglerie dans les interviews a notamment permis à l’ancienne animatrice de C à vous de s’installer à ce poste si envié.

“Sourire fait partie de mon éducation”

“Je me souviens quand je présentais les interviews à Dimanche+, certains estimaient que ma marque de fabrique était de poser des questions vaches avec le sourire et ils semblaient l’apprécier“, s’est défendue Anne-Sophie Lapix dans un entretien accordé à nos confrères de Satellifax, lundi 12 juillet 2021. A l’écoute des remarques, l’acolyte d’Anne-Elisabeth Lemoine a tenté de corriger ce rictus. “Tout sourire dans une interview politique peut être interprété comme de la moquerie, un manque de respect ” reconnait-elle, faisait la distinction entre l’exercice politique, où elle “se force à ne pas sourire” et un échange d’un tout autre genre. Mais chassez le naturel, il revient au galop et la journaliste, moquée par Nagui, essaie de trouver un juste milieu dans le ton employé. Sourire, cela fait partie de mon éducation, c’est une politesse. Il ne faut pas devenir quelqu’un d’autre que soi-même”, estime-t-elle dans ces mêmes colonnes. Mais le fort enjeu politique de cette prochaine année, avec les présidentielles à l’horizon, pourrait bien paralyser ses muscles zygomatiques.

A lire aussi : Anne-Sophie Lapix : ce gros lapsus en direct sur France 2 en référence à Anne-Claire Coudray

Source: Lire L’Article Complet