Bernard Tapie : son ami Claude Lelouch lève le voile sur leur dernière discussion

Dans une interview accordée à Paris Match, Claude Lelouch s’est confié sur sa dernière visite à Bernard Tapie, survenue quatre jours avant le décès de l’homme d’affaires.

  • Bernard Tapie
  • Claude Lelouch

C’est une nouvelle qui n’a pas manqué de bouleverser le monde du sport et de la télévision. Bernard Tapie est décédé le 3 octobre 2021, après plusieurs années de combat contre un double cancer de l’œsophage et de l’estomac. L’ancien président de l’Olympique de Marseille a laissé derrière lui sa femme Dominique, ainsi que Laurent, Stéphane, Nathalie et Sophie, ses quatre enfants. Dans la vie, Bernard Tapie était un homme aimé, tant par ses fans que sa famille ou encore ses amis. Ils sont d’ailleurs nombreux à lui avoir rendu hommage. Beaucoup se souviennent d’un homme franc, courageux, présent dans l’adversité, mais aussi rempli d’espoir face à la maladie. Claude Lelouch, un ami de longue date, en fait d’ailleurs partie.

C’est dans les colonnes du dernier numéro de Paris Match, en kiosque le jeudi 30 décembre 2021, que le célèbre réalisateur s’est souvenu de la dernière fois qu’il a vu Bernard Tapie. « J’ai rendu visite à Bernard Tapie quatre jours avant sa mort. C’était la première fois que je le voyais alité. Nous nous sommes regardés avec ces sourires qui disent plus qu’un roman », s’est-il souvenu.

Claude Lelouch au sujet de Bernard Tapie : « Il y croyait encore, il se battait »

De ces derniers instants passés en compagnie de Bernard Tapie, Claude Lelouch se souvient d’une chose : les espoirs de l’homme d’affaires face à la maladie. « Il m’a lancé : ‘T’as vu, j’ai retrouvé ma voix. Prépare ta caméra' », a-t-il confié, toujours auprès de nos confrères, avant de préciser que son ami « y croyait encore ». « Il se battait », a-t-il affirmé.

Ces dernières années, Claude Lelouch a perdu trois de ses plus fidèles acolytes : Johnny Hallyday, Jean-Paul Belmondo, et Bernard Tapie. Des hommes avec qui il a partagé des moments de fous rires, ponctués par le caractère bien particulier de Nanard. « Je garde le souvenir d’un déjeuner avec Jean-Paul, Johnny et Bernard. Au bout de cinq minutes, Tapie a commencé à expliquer à Jean-Paul comment il fallait jouer la comédie, à Johnny comment chanter, et à moi comment il fallait réaliser des films« , a-t-il confié. Un souvenir qu’il gardera à jamais dans sa mémoire.

Source: Lire L’Article Complet