Brigitte Bardot condamnée à une amende de 5000 euros pour injures

Brigitte Bardot a perdu la bataille. En guerre contre les chasseurs et leur patron Willy Schraen tout particulièrement, elle vient d’écoper d’une amende de 5000 euros pour « injures » par le tribunal d’Arras.

Brigitte Bardot

L’épisode Brigitte Bardot contre les chasseurs est-il en passe de connaître un dénouement ? Ça se pourrait bien. Ce mardi 29 juin, l’ancienne actrice a été reconnue coupable par le tribunal d’Arras d’injures envers Willy Schraen, patron de la fédération française des chasseurs. Selon les infos de 7sur7 et la Voix du Nord, elle a été condamnée à lui verser 5000 euros d’amende et 1000 euros de plus pour le préjudice moral qu’elle lui a causé. Outre cette condamnation et l’obligation de publier sur le site de sa fondation la décision de justice, Brigitte Bardot devra retirer les extraits jugés injurieux du texte sous quinze jours. Un délai qui, s’il n’est pas respecté, alourdira de 100 euros quotidiens la somme qu’elle est déjà condamnée à verser. Lors de la première audience, Brigitte Bardot avait reconnu avoir tenu des propos « de manière crue » mais dans le seul but de répondre à « une préoccupation majeure des Français ».

Dix jours pour faire appel

Pour rappel, l’ex de Serge Gainsbourg affirmait dans un texte publié sur le site de sa fondation mépriser « les chasseurs, ces sous-hommes d’une abjecte lâcheté aux trognes d’ivrognes », « terroristes du monde animal » aux « gènes d’une barbarie cruelle héritée de nos ancêtres primitifs ». Elle s’était ensuite attaquée à Willy Schraen, patron de la fondation française des chasseurs, affirmant qu’il était l’ « exemple flagrant de cette honteuse perversité » et un « prédateur au gros visage plein de suffisance ».

Denis Delcourt-Poudenx, avocat de Willy Schraen, s’est dit « très satisfait » à l’issue de l’audience, affirmant qu’il s’agissait d’un « signal fort pour que l’on cesse d’insulter les chasseurs ». Silence radio du côté de Brigitte Bardot qui a dix jours pour faire appel de cette décision.

Source: Lire L’Article Complet