Brigitte Bardot sans nouvelles d’Alain Delon : elle explique pourquoi

Dans les colonnes de Gala, ce jeudi 6 janvier, Brigitte Bardot a expliqué ne plus avoir de nouvelles de la part de son ami Alain Delon. Une situation qu’elle comprend et qu’elle accepte.

Brigitte Bardot a accepté de se confier dans le nouveau numéro de Gala, ce jeudi 6 janvier. Une interview au cours de laquelle l’ancienne actrice de 87 ans a évoqué sa famille, sa passion pour les animaux, sa célébrité ou encore sa discrétion. Dans nos colonnes, l’ex-sex symbol des années 1950 à 1970 a également parlé d’Alain Delon, dont elle a été très proche. Pour rappel, en novembre 2020, elle révélait à Paris Match que le comédien ne répondait plus à ses lettres, y compris à ses petits mots envoyés lors de ses anniversaires.

Malheureusement, depuis, Brigitte Bardot n’a que « très peu » de nouvelles de lui. « Avant, on s’appelait deux ou trois fois, même un peu plus, par an », a-t-elle déclaré, en précisant que « depuis la mort de Jean-Paul [Belmondo, le 6 septembre dernier, NDLR], on dirait qu’il s’est renfermé encore plus ». Malgré tout, la fervente défenseuse des droits des animaux respecte le choix d’Alain Delon de ne pas communiquer. « Comme je ne veux pas le déranger, je ne l’appelle pas », a-t-elle développé. De son côté, le décès de celui que l’on surnommait Bebel l’a aussi beaucoup affectée, comme elle nous l’a expliqué. « J’étais à mon bureau, c’est mon secrétaire qui me l’a annoncée », a affirmé l’ex-actrice, en se souvenant du jour où elle a appris sa disparition. « Mon dieu ! Ça m’a vraiment fait du mal parce qu’il venait souvent me voir ici. Il était adorable », a-t-elle indiqué avec tendresse.

Découvrez Brigitte Bardot lorsqu’elle avait été reçue à l’Élysée

Une célébrité qui est vite devenue « insupportable »

Si Brigitte Bardot a bien voulu nous accorder une interview, ce n’est pas pour autant qu’elle compte s’exposer à la vue de tous, comme lors de sa jeunesse. Interrogée au sujet de sa notoriété, qui a été « une chance inouïe » pour elle, la star du Mépris a souligné en avoir « souffert » avec les années. « Ce que j’ai vécu au départ comme un miracle est devenu insupportable, parce que je ne pouvais plus vivre. J’étais sans arrêt poursuivie par les photographes, épiée, traquée, tout le monde me sautait dessus », a-t-elle déploré, en assurant être « morte avant l’heure en étant obligée de vivre recluse dans des endroits reculés, au calme ».

Notre interview de Brigitte Bardot est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque ce jeudi 6 janvier ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d’une offre d’abonnement SANS ENGAGEMENT !

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet