Brigitte Macron « furieuse » : ses lunettes dévorées par le chien de François Hollande !

Farceur et grignoteur, le chien de François Hollande, n’était pas en reste de bêtises quand ils étaient ensemble locataires de l’Élysée. Un de ses faits d’armes : la destruction des lunettes de Brigitte Macron…

Le point commun entre Philae et Nemo ? Les deux chiens présidentiels semblent tout aussi indisciplinés l’un que l’autre. C’est une des anecdotes, plutôt légère pour celle-ci, que contient le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, « Le traître et le néant« , à paraître ce mercredi 13 octobre aux éditions Fayard, et relevée par nos collègues de RMC. Dans leur enquête sur l’accession à l’Élysée d’Emmanuel Macron, les journalistes racontent comment Philae, le chien de François Hollande, adopté pendant qu’il était locataire de l’Élysée, aurait grignoté les lunettes de Brigitte Macron… Ce qui n’a pas été au goût de celle-ci, qui aurait été « furieuse » selon le récit que leur a fait… François Hollande.

Les Macron ne sont pas encore les locataires en titre du palais présidentiel, ce soir-là, ils ne sont que les invités de François Hollande, et Emmanuel Macron est encore seulement le ministre de l’Économie de celui-ci. Ils dînent ensemble, le quinquennat se termine. Mais au cours de la soirée, le labrador filou a trouvé un jouet pas vraiment convenable, car il s’agit du sac à main de Brigitte Macron… Pris la gueule dans le sac, le labrador a le temps de « déchiqueter » les lunettes de Brigitte Macron, « par jeu« . Le propriétaire du chien farceur se confond en excuses, et tente de minimiser l’incident : « Hollande s’excuse, bien sûr, mais enfin, ce ne sont que des lunettes. Et ce n’est qu’un chien« , écrivent les journalistes.

« Il faut oser, quand même », soupire François Hollande

Mais Brigitte Macron n’aurait pas été de cet avis, et aurait bien eu l’intention de faire assumer au propriétaire les dégâts de son animal : en faisant suivre la facture des lunettes endommagées. « Quelques jours plus tard, il nous l’a confirmé, Hollande recevra la facture de la paire de lunettes de Brigitte Macron« , détaillent Gérard Davet et Fabrice Lhomme. François Hollande paraît surpris, voire déçu de la réaction de la future Première Dame, car on en croire nos confrères, il aurait confié, en soupirant : ‘Il faut oser, quand même… » Un ex-président devrait-il dire cela ?

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet