« Ça impacte » : Nicolas Sarkozy reconnaît que la politique a été « une charge » pour sa famille

Nicolas Sarkozy s’est longuement confié dans le podcast de France Culture À voix nue mis en ligne ce dimanche 19 septembre. L’ancien président de la République marié à Carla Bruni est revenu sur l’impact de la politique sur sa famille.

Lors de son mandat de président de la République entre 2007 et 2012, Nicolas Sarkozy a « tout donné ». Une carrière politique qui a « impacté » sa famille. « Je n’ai pas un centimètre de ma peau qui n’a pas une cicatrice de toutes ces années politiques, mais j’ai donné sans regret, de tout mon cœur et de tout mon engagement, mais pas de sacrifices », a raconté ce dimanche 19 septembre l’ancien chef de l’État dans le podcast de France Culture À voix nue. « Je me suis engagé totalement, sans regret. Il y a eu des moments de souffrance, il y a eu des épreuves, mais je n’ai jamais eu le sentiment d’un sacrifice », a confié Nicolas Sarkozy à la journaliste Marie-Laure Delorme. En novembre 2016, après son échec à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy s’était retiré de la vie politique. Un choix auquel son épouse Carla Bruni n’était peut-être pas étrangère.

« Pas simplement la politique, tous les métiers qui demandent un engagement complet sont une charge pour votre entourage proche », a expliqué sur France Culture le père de famille de 66 ans. C’est aussi valable, selon lui, pour « tous les métiers de passion, tous les métiers sans horaires, tous les métiers au fond sans limites ». « Ça impacte », résume Nicolas Sarkozy dans le podcast À voix nue. « Ça impacte positivement aussi », annonce-t-il avant de lister « l’adrénaline, la force, les moments de victoire, les joies, les peines ».

« Ça les impactait beaucoup ! »

« D’une manière générale, j’ai toujours associé ma famille aux choix que je faisais parce que ça les impactait beaucoup, plus encore Carla parce qu’elle est une grande artiste », explique le mari de l’ex-mannequin qui affirme avoir « tourné la page sans beaucoup de regrets ». « Je n’ai jamais voulu jouer la comédie y compris sur mes sentiments, dans ma vie privée », a précisé Nicolas Sarkozy dans le podcast de France Culture. Si tout n’a pas toujours été simple pour lui et la maman de Giulia, l’ancien président ne désigne pas la politique comme seule et unique responsable et reconnaît ses torts. « Si ma vie privée a eu des hauts et des bas, ce n’est pas parce qu’il y eu la politique. C’est peut-être parce que moi-même je n’ai pas été à la hauteur », commente celui qui a fait pour le moment le choix de ne pas se lancer dans la course pour 2022. Peut-être pour préserver sa famille.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Cyril Moreau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet