« Ça turbule sévère » : Emmanuel Macron sous pression

Emmanuel Macron prépare l’après confinement ! Le président de la République, qui doit s’exprimer ce mardi 24 novembre à 21h, semble sous pression alors que ses décisions peuvent être cruciales en pleine crise sanitaire.

Ça turbule sévère, et ça va continuer probablement tout le week-end !” Avec ces mots prononcés par un conseiller de l’exécutif et adressés à nos confrères du Parisien, on peut comprendre qu’Emmanuel Macron est pleinement concentré sur ce que les prochains jours réserveront aux Français. Confinée depuis près d’un mois, la population se languit de pouvoir faire les achats de Noël ou tout simplement de pouvoir sortir dehors sans attestation. Le président de la République a conscience des enjeux, entend les doléances de ses ministres mais n’oublie pas que si tout le monde en est là, c’est à cause de la crise sanitaire.

Pourtant, le mari de Brigitte Macron semble envisager une réouverture des commerces non-essentielsdès le week-end du 28-29 novembre“, et pour cause, comme le précise Le Parisien, il est “considéré comme l’un des plus importants en termes de chiffre d’affaires annuel.” Cependant, pas de précipitation, dans le but d’éviter une troisième vague à cause d’un déconfinement total. “On espère tous un deal gagnant-gagnant qui arrive à concilier économie et santé”, a indiqué à nos confrères le député Roland Lescure, également président de la commission des Affaires économiques à l’Assemblée Nationale. Pour découvrir les décisions du Chef de l’Etat, rendez-vous est pris ce mardi 24 novembre, à 20h.

Olivier Véran est prudent !

Le ministre de la Santé veut à tout prix éviter que les magasins ne ré-ouvrent trop tôt. Olivier Véran est tellement prudent qu’il agace certains de ses collègues. En effet, d’après les informations de RTL, chaque ministre défendrait son domaine de compétence auprès d’Emmanuel Macron dans le but d’un allègement rapide des règles mais le compagnon de Coralie Dubost ne laisse pas faire n’importe quoi. “Même lorsqu’ils ont l’oreille d’Emmanuel Macron, le ministre de la Santé peut toujours repasser derrière et tout annuler“, a expliqué un conseiller.

Crédits photos : Imago / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet