Camille Lellouche a souffert durant The Voice : « Je vomissais avant de monter sur scène »

Au micro d’Europe 1, Camille Lellouche est revenue sur sa participation à The Voice en 2015. La chanteuse devenue célèbre auprès du grand public depuis cette apparition dans le télé-crochet garde un souvenir mitigé de cette expérience.

A propos de

  1. Camille Lellouche

Ce lundi 28 décembre, Camille Lellouche était sur le plateau de Culture médias, émission diffusée sur Europe 1. La chanteuse mais aussi humoriste s’est souvenue de sa participation à The Voice en 2015. La demi-finaliste malheureuse garde un souvenir mitigé de ce passage télévisé en raison de la période douloureuse qu’elle traversait dans sa vie personnelle. Un épisode “sombre” de sa vie. “C’est une belle expérience, j’ai beaucoup souffert durant cette période parce que je revenais d’un moment de vie dur”, confie-t-elle.

En tant qu’artiste, Camille Lellouche peinait à l’époque à trouver sa place. “J’en avais assez du non en permanence et puis je voulais tout arrêter. Tout était trop dur”. Pour autant, la médiatisation entourant ce passage dans The Voice a été très difficile à vivre pour elle même si elle a rencontré “des gens fantastiques” dont les “coachs de l’ombre” qui lui ont beaucoup appris et la gagnante Anne Sila. “Quand on m’a mis en lumière, j’attendais ça depuis tellement longtemps que je souffrais au lieu d’être dans le plaisir. Les gens dans les coulisses de The Voice savaient puisque je vomissais avant de monter sur scène, parce que j’étais malade. Tout était viscéral et vital à chaque fois (…) Cette période-là était à la fois fantastique et douloureuse parce que je me disais que si je me faisais renvoyer peut-être que j’allais disparaître, alors que j’ai attendu ce moment-là depuis tellement longtemps”.

“J’ai un caractère fort”

Une crainte qui ne s’est pas confirmée pour celle qui enchaîne les succès. Pour autant, Camille Lellouche n’aura pas connu que des hauts dans sa carrière. Lors d’une interview accordée au Parisien, la chanteuse qui signe un titre avec Grand Corps Malade se confiait sur la misogynie à laquelle elle a dû faire face. “J’ai un caractère très fort et je suis très exigeante dans le travail. Mais comme je suis une femme, je sais qu’on a pu dire ” elle est chiante ” ou ” elle se la pète “”, regrettait-elle.

Crédits photos : Pool Agence Bestimage

Source: Lire L’Article Complet