“Ce sont ses opinions à lui !” : Charlotte Gaccio réagit aux propos de son père Bruno Gaccio sur le pass sanitaire

Invitée sur Sud Radio lundi 3 janvier 2022, Charlotte Gaccio a réagi aux prises de position de son père, Bruno Gaccio, concernant la stratégie gouvernementale en vue d’endiguer la pandémie.

  • Charlotte Gaccio

A l’heure où Emmanuel Macron serre la vis pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, les opposants à la stratégie gouvernementale refusent de plier, et cherchent à davantage se faire entendre. Parmi eux, Bruno Gaccio. L’humoriste de 63 ans n’est pas d’accord avec le gouvernement, et, ancien des Guignols de l’Info de Canal+, il n’hésite pas à s’épancher sur Twitter pour contester les décisions du président de la République. À ce jeu-là, l’ex de Michèle Bernier n’a pas beaucoup de limites.

Invitée au micro de Sud Radio lundi 3 janvier 2022, sa fille, Charlotte Gaccio, a réagi à ses prises de position inhérentes au pass sanitaire, au vaccin, aux « théories du complot »« J’en discute assez peu avec lui, et puis je vois passer ses tweets : quand je trouve que c’est drôle je like, et quand je trouve que ça ne l’est pas tant que ça, non », a-t-elle d’abord tranché. Et lorsque l’animateur lui a demandé si ça ne la « dérange pas », Charlotte Gaccio a rétorqué : « Ce sont ses opinions à lui, ça n’impacte pas ma vie, ce qu’il décide de faire de la sienne ! »

« C’est sa vie et il en fait bien ce qu’il veut »

La fille que Michèle Bernier a eu avec Bruno Gaccio a, du reste, poursuivi : « J’ai pas envie de me fâcher avec mon père parce qu’il n’a pas envie de se faire vacciner. Je ne vois pas l’intérêt de me fâcher avec lui pour ça.«  Avec un franc parler qu’elle tient de sa mère, Charlotte Gaccio a donc réaffirmé sa volonté de ne pas être associée aux propos tenus par son père sur les réseaux sociaux. « C’est sa vie et il en fait bien ce qu’il veut », a-t-elle ajouté.

Sur sa lancée, l’actrice de Mince alors 2 ! a révélé, au passage, que Bruno Gaccio était en ce moment atteint du Covid-19. « Il vient de le choper donc il va avoir un petit pass sanitaire pendant 6 mois ! », a-t-elle plaisanté. En précisant qu’il l’avait attrapé par quelqu’un de « vacciné », elle a ajouté un ironique : « Là, il va enfin pouvoir sortir ! ».

Source: Lire L’Article Complet