Cédric Jubillar : maintien en détention requis pour le mari de Delphine Jubillar

Mardi 6 juillet 2021, la cour d’appel de Toulouse examine la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar. L’avocat général a requis le maintien en détention de l’accusé, soupçonné du meurtre de son épouse, Delphine Jubillar.

  • Delphine Jubillar

Existe-il des preuves suffisantes pour justifier l’incarcération de Cédric Jubillar ? C’est la question que la justice doit trancher. Mardi 6 juillet 2021, la cour d’appel de Toulouse examine la demande de remise en liberté de l’homme de 33 ans, soupçonné d’avoir tué son épouse. Le 18 juin dernier, le mari de Delphine Jubillar a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses – à une centaine de kilomètres de Cagnac-les-Mines, où le couple habitait – suite à sa mise en examen pour “meurtre aggravé”. Si de nombreux éléments de l’enquête ont conduit à l’interpellation du père de famille, ses avocats dénoncent pourtant un dossier vide de preuves. C’est pourquoi ils ont décidé de faire appel de son placement en détention provisoire. Comme l’a confié maître Jean-Baptiste Alary dans une interview à Femme Actuelle, le but de cet audience est de “démonter un par un tous les éléments avancés par le procureur de la République de Toulouse lors de sa conférence de presse.

A quoi ressemble la vie de Cédric Jubillar en prison ?

Il semblerait pourtant que la défense de Cédric Jubillar n’ait pas totalement convaincu l’avocat général, Bernard Lavigne. Comme le révèlent nos confrères de La Dépêche, ce dernier a requis le maintien en détention de l’accusé. La décision de la cour d’appel de Toulouse devrait être rendue dès jeudi 8 juillet, en fin de matinée. En attendant, le mari de l’infirmière disparue reste donc en prison. Voilà déjà plus de deux semaines que cet artisan plaquiste dort à l’isolement, dans une cellule de 13 m² équipée d’une douche, de toilettes, d’un lit, d’une télévision et d’un téléphone. S’il échange quelques conversations, systématiquement enregistrées, avec sa nouvelle compagne Séverine, Cédric Jubillar est aujourd’hui plus seul que jamais. N’étant plus en mesure d’affirmer son innocence, même sa mère Nadine évite de lui rendre visite. Le prévenu a également perdu la garde de ses deux enfants, qui ont été placés chez un membre de la famille pour une durée d’un an. En raison de l’énorme médiatisation de l’affaire, Cédric Jubillar connaît par ailleurs de vives tensions avec les autres détenus.

Pour rappel, Cédric Jubillar reste présumé innocent jusqu’à la tenue d’un procès.

A lire aussi : “Un homme a avoué le meurtre” : coup de théâtre pendant l’audience de Cédric Jubillar

Source: Lire L’Article Complet