"C'est trop grave faut arrêter. Repose en paix." : Le coup de gueule et l'émotion de Demdem, la femme de Gims

Lundi 27 septembre 2021, Demdem, la femme de Gims, a relayé un fait divers sur son compte Instagram. La jeune femme se dit particulièrement touchée et révoltée par ce drame.

Très présente sur les réseaux sociaux, Demdem, la femme de Gims, adore partager ses petites astuces beauté et les tendances mode qu’elle conseille à ses très nombreux abonnés. La copine de Vitaa publie régulièrement des photos d’elle lorsqu’elle se rend chez l’esthéticienne ou qu’elle essaie des tenues qui mettent avantageusement ses courbes en valeur. Mais parfois, la compagne du rappeur le plus populaire de l’Hexagone prend la parole pour alerter sur des sujets plus graves.

Lundi 27 septembre 2021, Demdem a publié une story sur Instagram dans laquelle elle relaye un récent divers qui semble l’avoir particulièrement touchée. « C’est trop grave faut arrêter. Repose en paix« , a écrit la compagne de Gims qui fait référence ici au meurtre d’un jeune adolescent qui s’est produit quelques jours auparavant.

Un adolescent de 16 ans tué « parce qu’il venait de Bagnolet »

Lundi 20 septembre 2021, Ibrahima, un jeune adolescent de 16 ans, a été mortellement blessé au couteau par jeune de son âge. Il vivait à Bagnolet, et rêvait de devenir footballeur professionnel. Le jeune garçon se tenait éloigné des histoires de rixes entre bandes rivales. En Seine-Saint-Denis, ces affrontements urbains sont devenus de plus en plus courants.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les faits se seraient produits vers 20h, lundi dernier, alors qu’Ibrahima était allé voir un ami jouer au foot aux Lilas, dans l’Est de Paris. Sur le chemin du retour, accompagné de deux camarades, il croise un autre jeune, qui leur demande de quelle ville ils sont originaires. « Bagnolet », aurait répondu Ibrahima, avant d’être poignardé à mort.

Samedi 25 septembre, une marche blanche organisée en son hommage a été organisée. Elle a rassemblé plus de 350 personnes. La maman de l’adolescent, qui se tenait en tête de cortège, n’a pas lâché le portrait de son fils durant la procession, décrit comme « juste, bon, protecteur et ouvert« . Un portrait du garçon a été mis érigé avec cette inscription : « plus jamais ça ».

À voir aussi : Gims : encore une mauvaise nouvelle que les fans ont du mal à digérer

Source: Lire L’Article Complet