Chantal Goya évoque sa situation financière : “Jean-Jacques et moi ne sommes pas des gens d’argent”

Dans les colonnes du Parisien Week-end, de ce 23 et 24 juillet, Chantal Goya revient sur sa carrière à succès qui aurait pu la rendre « très riche » si elle l’avait souhaité.

L’argent n’est pas vraiment leur préoccupation. À 80 ans, Chantal Goya continue de raconter des histoires aux plus petits sur scène. Son succès lui a permis de vendre 40 millions de disques, mais il ne lui est pas monté pas à la tête. Si elle avait vraiment voulu rentabiliser ses personnages enfantins et les textes de son mari Jean-Jacques Debout, il lui aurait suffi de demander conseil à « un homme d’affaires » et « nous aurions peut-être été très riches ». « Mais Jean-Jacques et moi ne sommes pas des gens d’argent », confie la chanteuse au Parisien Week-end.

C’est à deux, qu’ils gèrent les spectacles : « Il y a les cachets des danseurs à payer, les costumes à entretenir, les décors à transporter, les cautions à rembourser », raconte le journal. Passionné, le couple veut « faire rêver le public » et cela passe par « des productions chaque fois plus spectaculaires » devenues possibles grâce leurs recettes toutes réinvesties dans leurs shows et jamais épargnées.

>> PHOTOS – Chantal Goya a 80 ans : jeunesse, début de carrière, vie avec Jean-Jacques Debout… retour sur son évolution physique

Chantal Goya face au fisc

Résultat, l’interprète du titre Pandi-Panda et son mari rencontrent quelques « déboires avec le fisc ». « En 2007, le couple a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, et 20 000 euros d’amende pour avoir omis de régler une ardoise de 253 000 euros au fisc ». Souvent interrogée sur sa situation financière, Chantal Goya n’est pas du genre à se défiler. En novembre 2021, elle répond aux rumeurs la disant SDF.

Dans les colonnes de Télé-Loisirs, la chanteuse de 80 ans martèle : « C’est n’importe quoi. Certains journaux ont écrit que j’étais sous les ponts. Mes problèmes d’argent, c’est n’importe quoi. C’est insulter ceux qui sont vraiment dans la détresse ». Au magazine Voici, elle assurait l’année précédente alors que les rumeurs allaient déjà bon train : « Je déménage, comme tout le monde. On avait décidé de prendre un appartement, mais entre-temps, il a été vendu et il y a eu le Covid, le confinement… Alors on s’est dit : ‘On va rester tranquilles’ ».

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

A propos de


  1. Chantal Goya


  2. Jean-Jacques Debout

Autour de

Source: Lire L’Article Complet