Charlotte Gainsbourg “en détresse”, aidée par sa mère Jane Birkin

Venues présenter le documentaire “Jane par Charlotte” au festival de Cannes, mère et fille restent soudées comme jamais.

  • Jane Birkin
  • Charlotte Gainsbourg

Dans la famille Gainsbourg, je demande la mère et la fille. Ensembles au Festival de Cannes pour présenter le documentaire de Charlotte Gainsbourg sur sa mère, Jane Birkin, les deux femmes affichent leur complicité sur les marches du Palais. En pleine promotion de cet opus très personnel, les deux icônes ont répondu aux journalistes. Dans une interview accordée au Parisien, elles reviennent sur les conditions du tournage et leurs vies respectives marquées par le drame de la perte de Kate Barry, la soeur de Charlotte et fille de Jane, décédée en 2013. Cette tragédie a toute sa place dans le documentaire. Les deux femmes en parlent librement, laissant affleurer leurs sentiments, leurs souffrances.

Ensembles face à l’absence de Kate

“Pour Charlotte, ce film a commencé après six ans de séparation, enfin non, mais d’éloignement entre nous”, confie Jane Birkin. Au décès de sa soeur, Charlotte Gainsbourg a quitté Paris pour s’installer à New-York. “Son départ a été pénible mais compréhensible”, ajoute sa mère. Charlotte Gainsbourg revient sur ces années terribles et, finalement, son besoin de se retrouver les siens. “Si je n’étais pas partie, je pense que je n’aurais pas pu faire ce film. J’ai eu besoin de m’éloigner pour comprendre ce qui comptait vraiment. J’ai senti que je n’étais pas chez moi, j’avais besoin d’être près de ma mère. Et d’Yvan (Attal) qui vivait plutôt à Paris”, explique-t-elle. A son retour pourtant, Charlotte Gainsbourg va mal. “J’ai été dans une détresse, enfin je n’allais pas très bien à mon retour, et là, c’est toi qui m’as aidée et soutenue,” dit-elle en s’adressant à sa mère. Et Jane Birkin de répondre. “Ce sont les moments où tu as une vraie utilité, un mot affreux pour une mère, mais tu peux montrer que tu es là. Je la voyais, étant si mal, et j’ai cherché des solutions pour l’apaiser dans ce retour à Paris.Ensembles, elles se soutiennent, partagent leur peine, renforçant plus encore leur relation si intense. Une pudeur des sentiments que les spectateurs découvriront dans le documentaire “Jane par Charlotte”, sur grand écran le 27 octobre prochain.

Source: Lire L’Article Complet