Comment Nicolas Sarkozy a appris que c’était fini avec Cécilia…

Dans un nouvel ouvrage intitulé Les visiteurs du soir (Plon), Renaud Revel révèle les coulisses de l’Elysée, et ces hommes de la société civile qui murmuraient à l’oreille du chef de l’Etat. C’est en présence de l’un de ces hôtes secrets que Nicolas Sarkozy a appris la fin de son histoire avec Cécilia.

A propos de

  1. Nicolas Sarkozy

  2. Cécilia Attias

C’est une habitude qui ne fait pas partie du mandat d’Emmanuel Macron. A la nuit tombée, aucun visiteur du soir ne vient chuchoter à l’oreille du président de la République. Pourtant, ses prédécesseurs ont usé de cette coutume, et de ces personnalités de la société civile jugées indispensables pour échapper à l’enfermement de l’Elysée. Nicolas Sarkozy en faisait partie. “C’est en compagnie de son confident Robert Bourgi que le Président Sarkozy a appris la fin de son histoire avec son épouse Cécilia, sur un petit bout de papier tendu par Claude Guéant dans son bureau” raconte Renaud Revel dans son livre Les visiteurs du soir (Plon) des propos rapportés par Gala en kiosques ce jeudi 21 janvier. Et Nicolas Sarkozy de lâcher : “Tu vois, Robert, Cécilia vient d’officialiser notre divorce”.

Leur relation connaît ses premiers déboires publics en 2005. Son épouse Cécilia apparaît alors en Une de Paris Match avec un certain Richard Attias… Mais le couple résiste. Nicolas Sarkozy arrive à garder sa femme auprès de lui… mais pour combien de temps encore s’interrogent les journalistes. Il se murmure que le couple aurait fait une sorte de pacte : Nicolas Sarkozy a clairement des ambitions présidentielles pour 2007 et il a besoin de son épouse pour arriver au sommet de l’Etat. Cécilia démentira par la suite, arguant qu’elle a essayé de tout son coeur de recoller les morceaux, et offrir un équilibre à leur fils Louis.

“C’est peu dire qu’à l’époque l’attitude de Cécilia me stupéfia”

Mais une fois élu en mai 2007, Cécilia ne tient plus et quitte son époux pour rejoindre Richard Attias. Une phrase prononcée par Nicolas Sarkozy aurait été l’élément déclencheur, la goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase. “Elle confiera à une amie proche que c’est le 14 juillet, après qu’il a lancé publiquement : ‘Elle est pas belle ma femme !’ qu’elle a décidé de partir”, écrit Robert Schneider dans le livre Premières dames. A peine élu président de la République, Nicolas Sarkozy doit faire état de son divorce devant les Français. Un coup dur pour l’homme politique. “C’est peu dire qu’à l’époque l’attitude de Cécilia me stupéfia. Je n’avais rien anticipé. Je n’y avais rien compris. Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour, devenait plus incompréhensible. Je fus ainsi le premier président dont le divorce fut prononcé dans son bureau à l’Élysée. C’est une première dont je me serais assurément bien passé ” avait-il confié dans son livre Passions. Déprimé, Nicolas Sarkozy devra se remettre de cette douloureuse épreuve. Des castings seront organisés pour qu’il trouve la perle rare. Lors d’un dîner chez son ami Jacques Séguéla, le président de la République rencontrera une certaine Carla Bruni…

Crédits photos : ALAIN GUIZARD / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet