Coronavirus : un joueur de l'équipe de France refoulé par les compagnies aériennes

Être touché par le coronavirus est déjà une épreuve en soi. Mais alors, quand on est considéré à tort comme contagieux, refoulé par les compagnies aériennes, et mis en isolement pour aucune raison, cela devient un véritable parcours du combattant. C’est ce qui est arrivé à Steve Mandanda.

Le monde du football semble particulièrement touché par l’épidémie. Au PSG, les joueurs positifs sont tellement nombreux qu’il devient compliqué de les énumérer en totalité. L’équipe de France n’est pas non plus épargnée. Les Bleus se sont enfin retrouvés, dix mois après leur dernier match, en ce début de mois de septembre. Pour la rentrée, les protégés de Didier Deschamps se sont imposés face à la Suède, en Ligue des Nations (1-0), grâce à un numéro de soliste de Kylian Mbappé. Justement, ce dernier vient d’être testé positif et d’être renvoyé chez lui. Quelques jours auparavant, c’était le gardien de but Steve Mandanda qui était renvoyé du rassemblement à cause du coronavirus.

Pas contagieux

Sauf que la situation du joueur de l’OM est due à un gros imbroglio administratif. Déjà positif à la Covid-19 le 15 août, le joueur avait ensuite été soigné, déclaré négatif grâce à une prise de sang, et avait même pu reprendre la compétition avec l’OM. Une fois arrivé chez les Bleus, un nouveau test PCR l’a déclaré, cette fois, positif. Rien d’anormal : quand un joueur est touché, un test PCR peut montrer des “traces résiduelles” alors que la personne n’est ni malade ni contagieuse. Sauf que la fédération française de football aurait dû prévenir l’UEFA du cas particulier de Steve Mandanda, afin que celui-ci ne soit pas exclu du rassemblement et à nouveau mis à l’isolement sur la seule base d’un test PCR, permettant ainsi au footballeur de subir un test sérologique pour être blanchi. “L’UEFA aurait dû recevoir son dossier médical complet, en anglais, ainsi que le règlement de l’instance européenne le prévoit, ce qui n’a pas été le cas dans les délais impartis”, admet la FFF. Le joueur, déjà remonté par cet impair selon L’Equipe, a dû faire face à un autre problème.

Refoulé par Air France

Considéré, à tort, comme contagieux, Steve Mandanda n’a pas pu immédiatement rentrer chez lui, à Marseille. L’Equipe explique qu’Air France a refusé d’accueillir le joueur contaminé sur une de ses lignes, et que plusieurs compagnies de jets privés ont également passé leur tour. Finalement, un avion a été affrété par la FFF. L’erreur administrative de cette dernière aura finalement été lourde de conséquences… Le joueur, quant à lui, a eu “l’impression d’être un pestiféré”, selon son entourage. Bien arrivé à Marseille, il espère oublier avec son club cette mésaventure en équipe nationale.

Source: Lire L’Article Complet