Damien Abad : "Il a besoin des bras des autres", son ancienne aide-soignante témoigne

Le nouveau ministre des solidarités, Damien Abad, est accusé de viols et refuse de démissionner pour autant, provoquant de vives réactions. Son ancienne aide-soignante est venue témoigner sur Cnews mardi 24 mai 2022.

Restez informée

Le gouvernement d’Elisabeth Borne fait décidément parler de lui. Parmi les nouveaux ministres, on trouve Damien Abad, nommé ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées. Le lendemain de son entrée au gouvernement, le média Médiapart a révélé que le ministre faisait l’objet de plusieurs plaintes pour viols classées sans suite, pour des faits datant de 2010 et 2011. Damien Abad nie le tout et refuse de démissionner. Dans le cadre de cette affaire, nombreux sont ceux qui viennent apporter leur témoignage, en faveur ou non du ministre, à l’instar de son ex-aide-soignante qui est venue parler de son ancien patient au micro de CNEWS le mardi 25 mai 2022. Selon elle, il est tout simplement impossible que Damien Abad soit accusé de tels faits, justement à cause de son handicap.

Elle l’aidait au quotidien

Muriel intervenait au quotidien auprès de Damien Abad pour des choses qu’il ne pouvait pas faire tout seul, comme elle l’explique à CNEWS : « Au vu de son handicap au niveau de ses membres supérieurs et inférieurs, sa maladie l’empêchant de déployer ses doigts, a-t-elle affirmé. Il a les mains vraiment crispées, pour lui, c’était vraiment très compliqué de s’occuper de lui tout seul » déclare-t-elle. Selon elle, le ministre s’est toujours montré extrêmement respectueux avec elle : « il arrivait à se débrouiller pour prendre sa douche tout seul, par contre, j’intervenais pour l’essuyage et l’habillage car il est dans l’incapacité de mettre une chemise et encore moins de la boutonner. » L’aide-soignante est formelle, c’est impossible pour elle qu’il ait pu faire ça : « Loin de moi l’idée de remettre en cause les témoignages des femmes mais quand on explique qu’une jeune femme a bu une coupe de champagne dans un restaurant et s’est réveillée dans son lit, je me dis que c’est ubuesque car je ne vois pas comment Damien Abad aurait pu la porter. C’était pas concevable dans la façon dont je le connais. » Pour le moment donc, il n’est pas encore question que le ministre tout juste entré à Matignon quitte son poste.

Source: Lire L’Article Complet