Demi Lovato sans tabou sur la drogue : “J’ai commencé à 12 ans !”

À cœur ouvert, Demi Lovato s’est à nouveau exprimé sur sa toxicomanie ce mercredi 24 août, dans le podcast Call Her Daddy, disponible sur Spotify. Un témoignage poignant dans lequel la star de 30 ans a dévoilé la source de son addiction et le très jeune âge auquel elle a été exposée aux opiacés.

À 30 ans, Demi Lovato revient de loin. L’ancienne star de Disney Channel a survécu aux affres de l’addiction à la drogue, dont elle a bien failli ne jamais revenir. Ce 24 août, la star originaire du Nouveau-Mexique est revenue sur cette part douloureuse de sa vie dans le podcast Call Her Daddy, diffusé sur Spotify. Cette dernière a surpris les auditeurs en avouant sa consommation plus que précoce : « J’ai commencé quand j’avais 12 ou 13 ans », a-t-elle admis sans détours. Un très jeune âge. Mais l’ex-jurée de X-Factor a ensuite expliqué la source de sa toxicomanie. Un engrenage dans lequel se retrouvent nombre d’Américains : « J’ai eu un accident de voiture et ils m’ont prescrit des opiacés. Ma mère ne pensait pas qu’elle aurait à enfermer les opiacés de sa fille de 13 ans », a justifié la jeune femme, assurant être alors en quête d’ « une échappatoire ». Et la comédienne d’ajouter qu’au même âge, elle « [buvait] déjà ».

Celle qui fait à présent carrière dans le mannequinat a dû reconnaître publiquement ses addictions. En juillet 2018, Demi Lovato a manqué de mourir des suites d’une overdose d’héroïne. Un « voyage douloureux » a alors débuté pour la chanteuse, comme elle l’a notamment raconté en vidéo sur Youtube, en 2021. Depuis de nombreuses années, celle-ci souffrait, en plus de crises de boulimie, de troubles bipolaires diagnostiqués sur le tard. De lourds problèmes de santé qui ont affecté son image, le cours de sa carrière, comme celui de sa vie. « Tout cela est arrivé pour que j’apprenne certaines leçons. […] Je suis parfois triste en repensant à la souffrance que j’ai dû endurer pour surmonter ça. Mais je ne regrette rien », déclarait-elle encore sur Youtube.

Demi Lovato, une rémission faite de prévention

Toutefois, l’interprète d’Unbroken a tenu à rester transparente sur ses soins et les différentes étapes qui l’ont aidée à remonter la pente. Ainsi, avait-elle détaillé son programme personnel suivi durant sa cure, en 2021, sur le plateau de l’émission CBS Morning. L’occasion pour la militante en faveur des droits des communautés LGBTQI+ de rappeler quelques fondamentaux : « Je ne veux pas que quiconque regarde ma manière de faire et pense que ça va fonctionner pour eux, car ce n’est peut-être pas le cas », avait-elle alors souligné, pointant que l’abstinence ne convient pas à tous les profils, et qu’il existe d’autres méthodes pour venir à bout de son addiction. Pour se remettre, la trentenaire peut compter sur le soutien de ses proches et de ses fans, dont sa petite sœur, l’actrice Madison De La Garza, qui interprété la fille de Gabrielle Solis (Eva Longoria) dans Desperate Housewives.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

A propos de


  1. Demi Lovato

Autour de

Source: Lire L’Article Complet