“Détruire les ghettos” : Valérie Pécresse au coeur d’une nouvelle polémique

Candidate de la droite à la présidentielle, Valérie Pécresse reste ancrée sur sa position. « Détruire les ghettos » sera sa mission première si elle est élue. En déplacement lundi 10 janvier 2022, la présidente d’Ile-de-France ne recule pas malgré la polémique…

Valérie Pécresse part à la chasse des quartiers populaires. La candidate Les Républicains à l’élection présidentielle enchaîne les polémiques. Après avoir évoqué sa volonté de « ressortir le Kärcher de la cave » pour « nettoyer les quartiers », l’ancienne conseillère qui souhaite « reprendre le flambeau de la droite » s’attire de nouveau les foudres des internautes. En déplacement lundi 10 janvier 2022, l’épouse de Jérôme Pécresse reste ancrée sur ses positions malgré la critique : « Moi j’ai vraiment un projet : détruire les ghettos« , a-t-elle assuré au micro de BFMTV. « Je propose un plafond anti-ghettos. Pas plus de 30% de logement sociaux par quartiers de façon à ce qu’on ramène les classes moyennes dans les villes populaires ».

D’après Valérie Pécresse la solution est toute trouvée : « on peut régler le problème des quartiers et villes populaires en 10 ans, si on est s’y met tous ensemble et si on reconstruit des quartiers entiers et en détruit d’autres et qu’on met de la mixité et de l’autorité et de la réussite au cœur de ces quartiers », a-t-elle assuré. Sur twitter, les réactions vives ne se sont pas fait attendre : « Détruire, nettoyer, emmerder, le vocabulaire des candidats de droite illustre le niveau de cette campagne, le caniveau! De surenchère en surenchère, le populisme bat tous les records pour fracturer encore davantage notre société », lit-on sous le post.

>> PHOTOS – Découvrez les hommes de la vie de Valérie Pécresse

Valérie Pécresse promet de "détruire les ghettos" en 10 ans pic.twitter.com/xVqWP9M728

Valérie Pécresse veut occulter Emmanuel Macron

Invitée d’On est en direct, la candidate de la droite à l’élection présidentielle est revenue sur la polémique du Kärcher, samedi 8 janvier 2022 : « j’ai reparlé du Kärcher parce que je me sens comptable de toutes les promesses que la droite a faites et que l’on doit désormais tenir. Mon objectif est de ramener la sécurité partout et pour tous dans le pays, en finir avec ces zones de non-droit », a-t-elle confié assurant que cette déclaration n’était pas un appel du pied à l’ancien président Nicolas Sarkozy. Mais l’ancienne députée de 54 ans est sûre d’une chose : Emmanuel Macron « veut occulter cette campagne électorale ».

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet