Deux humoristes français condamnés à de la prison ferme au Maroc

Mercredi 21 avril 2021, l’humoriste Brahim Bouhlel, découvert dans la série Validé, et l’influenceur Zbarbooking ont été jugés au Maroc, pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo jugée insultante et mettant en scène des mineurs. Tous deux ont été condamnés à un an de prison, dont huit mois ferme.

Restez informée

Le tribunal de Marrakech a rendu sa décision, mercredi 21 avril 2021. Brahim Bouhlel – humoriste et acteur franco-algérien, vu notamment dans la série Validé – a été condamné à une peine d’emprisonnement d’un an, dont huit mois ferme. Son coprévenu dans cette affaire, l’influenceur connu sous le nom de Zbarbooking, a quant à lui écopé d’un an de prison ferme. C’est maître Marouane Rghioui, l’avocat de la défense, qui a annoncé le verdict à l’AFP. Il a d’ailleurs commenté la décision du tribunal : “Le jugement est très dur ! C’est l’histoire d’une mauvaise blague qui mène ses auteurs devant la justice. Pourtant, ils ont sincèrement regretté les propos tenus”, a-t-il déclaré, avant d’affirmer qu’il ferait appel dès le lendemain. Les deux hommes, placés en détention préventive deux semaines plus tôt, étaient poursuivis pour les chefs d’accusation de “diffusion d’une vidéo d’une personne sans son consentement” et de “détournement de mineur”.

Une vidéo jugée insultante, les humoristes présentent leurs excuses

La vidéo avait suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Dans celle-ci, Brahim Bouhlel est attablé dans un restaurant de Marrakech avec ses amis Zbarbooking et Hedi Bouchenafa (acteur star d’En passant pécho, aperçu également dans Five aux côtés de Pierre Niney et François Civil). Les trois compères ont notamment filmé un groupe de mineurs qui passait par là, avant de proférer de violentes insultes à leur égard – comme vous pouvez le voir dans les extraits dévoilés par nos confrères du Parisien. Face à la polémique, ils avaient présenté leurs excuses sur les réseaux sociaux, assurant qu’il s’agissait d’une vidéo “parodique”. Hedi Bouchenafa avait quitté le territoire marocain avant l’ouverture de l’enquête.

https://www.instagram.com/p/CNPh4EkBf9D/

A post shared by Bouhlel Brahim (@brvhym)

A lire aussi : Jean-Jacques Annaud : pourquoi le réalisateur d’ “Au nom de la rose”, et “L’ours” a-t-il été condamné à neuf mois de prison avec sursis ?

Source: Lire L’Article Complet