Didier Raoult : l’institut dirigé par l’infectiologue a été perquisitionné à Marseille

Dirigée par le professeur Didier Raoult, l’IHU Méditerranée est perquisitionné depuis ce lundi 14 juin selon les informations de France Bleu Provence. Une dizaine de policiers seraient mobilisés pour cette opération.

Didier Raoult

Durant cette longue période de crise sanitaire, plusieurs personnalités ont vu leur nom sortir du chapeau. Certaines connues, d’autres beaucoup moins, comme le professeur Didier Raoult, seulement notoire dans son registre des maladies infectieuses très spécialisé. Mais, à force de défrayer la chronique, par ses prises de position tranchées comme par ses apparitions volcaniques dans les médias, le grand public a pu mettre un visage sur son patronyme. Avec son traitement à la chloroquine, le micro-biologiste a cristallisé moult espoirs et a beaucoup divisé. Dernière personnalité à s’exprimer sur le personnage clivant du Marseillais, David Pujadas qui ne l’a pas manqué au sujet de de son analyse de la crise sanitaire. “Là sur le virus, il s’est planté. Il faut lui dire, il faut lui montrer ses courbes, il faut lui repasser ses déclarations et puis voilà”, a-t-il asséné sur les ondes de Sud Radio.

Didier Raoult pas visé selon son avocat

Et le retour de bâton semble se poursuivre en ce lundi 14 juin, France Bleu Provence annonçant que l’institut qu’il dirige, l’IHU Méditérrannée, située dans le 5e arrondissement de Marseille, a été perquisitionnée en début de matinée. Une dizaine d’enquêteurs et un procureur de la République ont en effet mené une opération d’envergure, visant à récupérer des documents permettant d’étayer des soupçons de prise illégale d’intérêt et de possibles détournements de fonds publics. “Nous avons transmis les documents dont ils avaient besoin. Tout s’est passé dans le calme”, a indiqué l’équipe de l’IHU au Parisien. Selon l’avocat de Didier Raoult, Me Brice Grazzini, cette perquisition ne viserait pas son client et serait liée à une affaire ancienne. Suffisant, néanmoins, pour mettre le feu aux poudres.

La perquisition en cours à l’IHU à #Marseille a pour objet de vérifier/infirmer des soupçons de prise illégale d’intérêt et de possibles détournements de fonds publics. (@LCI)

Source: Lire L’Article Complet