Dominique Farrugia : les conséquences de sa maladie sur la relation avec sa femme Isabelle

Dans les colonnes du magazine Gala paru ce jeudi 7 octobre, Dominique Farrugia est revenu sur sa maladie à l’occasion de la sortie de son livre Elle ne m’a jamais quitté. Dans cette interview sans tabou, il évoque la force de sa femme qui l’aide à chaque instant.

« Je me dis souvent que je n’aurai pas dû l’embarquer dans cette galère », réfléchit Dominique Farrugia. Ce jeudi 7 octobre, l’ancien membre des Nuls et réalisateur de nombreux films nous a raconté ses problèmes quotidiens que lui impose sa maladie, la sclérose en plaques (SEP). Sa femme, Isabelle, partage, elle aussi, ses douleurs et son handicap au quotidien. À l’époque de leur rencontre, Dominique Farrugia pouvait encore utiliser ses deux jambes, mais la maladie posait déjà des difficultés au sein du couple. « Ce qu’elle voit et vit avec moi, dès lors, ce sont mes chutes », a confié le réalisateur de Bis dans nos colonnes.

« Je tombe et je me relève, mais rapidement, je deviens gros, tellement gros que je n’arrive plus à me redresser tout seul et qu’il faut appeler les pompiers pour m’aider », s’est souvenu Dominique Farrugia. Son épouse, Isabelle, a plusieurs fois dû faire appel aux équipes de secours pour venir en aide à son mari. Mais ce ne sont pas les seuls soucis que rencontre sa femme. « Celui qui vit avec un malade connaît les mêmes problèmes que lui, sur un plan pratique, j’entends », a expliqué Dominique Farrugia. « L’ascenseur trop petit, la chaise roulante super lourde à descendre » sont autant de petits soucis quotidiens que doit pallier son épouse. Malgré la maladie, le réalisateur confie : « Ma sclérose en plaques nous soude. »

16 ans plus tard, Isabelle est toujours là, la SEP aussi

Mais si Isabelle est restée à ses côtés depuis leur mariage, en 2005, sa maladie s’accroche aussi. Dans son livre Elle ne m’a jamais quitté, qui paraît ce jour, c’est à sa maladie que l’homme du cinéma fait référence. Car malgré tout son amour pour Isabelle, c’est avec sa SEP que Dominique Farrugia fait vie commune depuis 30 ans. Le quinquagénaire a avoué se plaindre régulièrement de ses douleurs une fois chez lui, et a pris conscience d’une chose : « la femme qui nous accompagne va devenir le réceptacle de notre souffrance physique et mentale”. Alors Dominique Farrugia fait des efforts pour Isabelle « J’essaie de la préserver un maximum. » Et après 16 ans d’amour, le couple ne semble pas près de se quitter. Bien que le quotidien soit compliqué, leur amour, lui, est indiscutable.

Notre interview de Dominique Farrugia est à lire en intégralité dans le magazine Gala, en kiosque ce jeudi 7 octobre

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet