Dominique Strauss-Kahn en colère contre Elise Lucet : « Quand la méchanceté devient mensonge »

Un nouvel épisode de Cash Investigation diffusé ce jeudi 7 octobre a provoqué l’exaspération de Dominique Strauss-Kahn, sujet principal de l’enquête journalistique. Le septuagénaire s’est même défendu des propos tenus par l’émission avant même sa diffusion.

“Enquête sur un homme d’influence.” Voilà comment Cash Investigation a présenté son reportage sur Dominique Strauss-Kahn diffusé ce jeudi 7 octobre sur France 2. Alors que l’équipe d’Elise Lucet présente un homme “jouant avec les frontières fiscales, comme le raconte Télé-Loisirs, l’ancien homme politique n’a pas manqué d’utiliser son droit de réponse sur Twitter en mentionnant le programme journalistique : “Quand la méchanceté devient mensonge, a-t-il écrit ce lundi 4 octobre. Car l’émission accuse “l’ancien ministre de gauche [d’avoir] implanté ses sociétés dans des endroits du monde où l’impôt est à 0”.

Très énervé face aux propos tenus par Elise Lucet, mais aussi devant le teaser de cette enquête diffusé sur le compte Twitter de la journaliste, Dominique Strauss-Kahn a rétorqué : “Vos équipes de professionnels auraient pu vérifier que je suis résident fiscal marocain depuis 2013.” Anciennement accusé d’agression sexuelle, DSK a tenu à préciser : “J’y paye mes impôts à hauteur de 23,8% de mes bénéfices, soit 812 000 euros pour les années 2018, 2019 et 2020.”

#cashinvestigation
Quand la méchanceté devient mensonge. Vos équipes de professionnels auraient pu vérifier que je suis résident fiscal marocain depuis 2013 et que j'y paye mes impôts à hauteur de 23,8 % de mes bénéfices, soit 812.000 euros pour les années 2018, 2019 et 2020.

“Lucetfer”

Mais DSK est loin d’être la première personnalité à s’énerver contre Elise Lucet, surnommée par d’anciens collègues “Lucetfer”, comme elle l’avait expliqué sur France 5 en 2018. Elle avait notamment irrité un ancien PDG de Sanofi quant à sa rémunération, mais aussi l’ancien président de Huawei confronté à des révélations sur l’emploi des enfants. Elise Lucet est bien une personnalité crainte, mais DSK ne semble pas vouloir se laisser faire.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : CYRIL MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet