Eddy de Pretto : pourquoi sa mère s’est inquiétée pour la suite de sa carrière

Vendredi 26 mars, Eddy de Pretto revient avec un second album, A tous les bâtards. Un retour dans les bacs, trois ans après le premier album, et une longue pause qui a inquiété les fans, mais aussi sa maman.

Eddy de Pretto

En 2018, une voix à part provoque un séisme dans l’univers de la musique. Eddy de Pretto chante Cure, son premier album, et cartonne directement ! En une semaine, le disque se classe directement numéro un des meilleures ventes d’albums. De quoi surfer sur le succès ? C’est à peu près le contraire. Si une réédition de l’album sort en fin d’année 2018, l’artiste se fait plus discret. La reconnaissance médiatique a beau être importante, celle des pairs l’est moins : nommé deux fois aux NRJ Music Awards et pour être la Révélation scène de l’année aux Victoires de la musique, Eddy de Pretto repart bredouille des deux cérémonies. “Et puis merde, tu te dis putain, en fait ça rend un peu plus heureux de recevoir un trophée mais bon, j’avais pas de discours donc c’était ok”, avait-il grommelé sur les ondes de NRJ à l’époque. Vendredi 26 mars, Eddy de Pretto revient avec un second album, A tous les bâtards. De quoi, enfin, calmer l’impatience des fans.

“On me mettait la pression”

Et celle de sa mère. Comme le confie l’artiste au Parisien, même sa génitrice s’est posé des questions sur sa carrière musicale. “Ma maison de disques me laissait tranquille, mais on me mettait la pression sur les réseaux sociaux : ‘Tu ferais mieux de faire des sons que des stories sur Instagram’. Même ma mère me disait : ‘On ne t’entend plus à la télé et à la radio, c’est fini ?’“, raconte-t-il à nos confrères.

Que sa mère se rassure : Eddy de Pretto est de retour, même s’il a fallu du temps. “Je suis un peu flemmard de nature, révèle-t-il. Et je veux que ce soit précis, juste, sorti de mes tripes. C’est pour cela que ça me fait peur et que je ne sais pas s’il y aura un troisième album”. Que les fans profitent de ce deuxième opus, avant tout.

Source: Lire L’Article Complet