Édouard Philippe : cette annonce d'Emmanuel Macron qui lui a fait perdre 6 kilos en 15 jours

Dans une interview accordée au Point jeudi 1er avril 2021, Édouard Philippe a dévoilé avoir perdu beaucoup de poids après une annonce du président de la République, Emmanuel Macron.

  • Emmanuel Macron
  • Édouard Philippe

Ces derniers temps, les prises de paroles d’Emmanuel Macron donnent des sueurs froides à beaucoup de Français. Après avoir longtemps opté pour une stratégie locale, et pour un couvre-feu, le président de la République a annoncé mercredi 31 mars 2021 lors de son allocution que le confinement était étendu à tout le territoire à partir du samedi 3 avril 2021 et que les crèches, écoles, collèges et lycées allaient également fermer pour une durée de trois semaines minimum. Le gouvernement compte sur cette mesure coûteuse pour vacciner un maximum de personnes en ce laps de temps : “Notre enjeu principal aujourd’hui, c’est donc d’accélérer encore et encore”, a assuré le chef de l’État. Mais avant même l’arrivée du coronavirus, une autre annonce d’Emmanuel Macron avait fait perdre beaucoup de poids à Édouard Philippe, comme il l’a dévoilé dans Le Point jeudi 1er avril 2021.

Au moment où le président lui a proposé de devenir son Premier ministre, Édouard Philippe a en effet été “frappé du syndrome de l’imposteur” : “J’ai perdu 6 kilos en quinze jours, je n’arrivais plus à manger, et oui, j’avais la trouille de ne pas être à la hauteur. Je ne sais pas si c’est original de le dire, mais c’est vrai”, a-t-il expliqué. Comme le souligne le magazine d’actualité, peu d’hommes politiques confessent ce genre de pensées, qui pourraient être interprétées comme une faiblesse. Pour Edouard Philippe, ce sont plutôt ceux qui ne ressentent pas de trac dont il faudrait s’inquiéter.

“Un triahlète ne vous dit pas qu’un triahlon c’est l’enfer”, souligne Édouard Philippe

La situation s’est heureusement arrangée plus tard pour le maire du Havre. Son stress a disparu une fois à Matignon : “On n’est jamais détendu certes, et il y a souvent de bonnes raisons de s’inquiéter, mais en aucun cas il ne s’agit d’une souffrance”. Édouard Philippe est d’ailleurs atterré d’entendre “la fameuse expression sur ‘l’enfer’ de Matignon” : “un triathlète ne vous dit pas qu’un triathlon c’est l’enfer”, a-t-il souligné. Les Français ont pourtant été nombreux à remarquer sa barbe, qui blanchissait de jour en jour pendant son mandat. Mais pour Édouard Philippe, être Premier ministre est “un honneur, une chance”. “Une fois qu’on y est, on ne se demande pas si on serait mieux ailleurs”.

Source: Lire L’Article Complet