Edouard Philippe révèle ce qu’il pense vraiment d’Eric Zemmour

Invité sur RTL samedi 13 novembre 2021, Edouard Philippe a évoqué le potentiel candidat à l’élection présidentielle de 2022, Eric Zemmour. L’ancien Premier ministre ne le porte visiblement pas dans son coeur.

  • Eric Zemmour
  • Édouard Philippe

C’est un nom que l’on retrouve sur toutes les lèvres politiques depuis des semaines : la probable candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022 n’en finit plus d’agiter la sphère politique depuis qu’il a quitté son poste d’éditorialiste sur CNews pour se concentrer sur la campagne de promotion de son dernier livre qui ressemble fort à une campagne électorale. Mais ce sont surtout les frasques du journaliste qui font polémique ces dernières semaines : entre sa « blague » douteuse lors d’un salon de l’armement où il avait braqué un fusil sur des journalistes et sa remise en question historique de la France de Vichy, Eric Zemmour cherche avant tout à braquer les projecteurs sur lui. Et ça marche.

« Je n’aime pas ce qu’il dit »

Dimanche 7 novembre 2021, c’est le petit-fils du général de Gaulle en personne qui réfutait ses propos sur le maréchal Pétain qui aurait « protégé » les juifs durant la Seconde guerre mondiale : « Dire que Pétain a sauvé des familles juives, déjà ça me choque en tant que Français » répondait Pierre de Gaulle. Des propos qui ne sont pas non plus passés auprès d’Edouard Philippe. L’ancien Premier ministre d’Emmanuel Macron, dont une possible candidature à l’élection présidentielle a longtemps fait l’objet de rumeurs, était l’invité de la radio RTL samedi 13 novembre 2021. L’occasion d’évoquer les propos polémiques de celui dont tout le monde parle en cette fin d’année : « Je ne le connais pas, je n’aime pas ce qu’il dit. Les courants historiques ou de pensée dans lesquels il s’inscrit sont des courants de pensée dans lesquels je ne me reconnais pas » commence le maire du Havre.

Edouard Philippe n’a pas manqué de condamner les propos d’Eric Zemmour sur le maréchal Pétain : « J’arrête d’écouter quelqu’un quand il explique que Pétain a voulu sauver des Juifs, j’arrête d’écouter quelqu’un quand il laisse à penser que le général de Gaulle aurait pu s’inscrire dans la même logique de pensée que Pétain. Je n’ai pas d’autres choses à dire » ajoute l’ancien Premier ministre. De quoi afficher encore un peu plus son soutien à Emmanuel Macron dans le duel annoncé face au polémiste ?

Source: Lire L’Article Complet