Elisabeth Borne dévoile les détails de son combat contre la Covid-19 : « Tout se détraque »

Elisabeth Borne et Roselyne Bachelot ont contracté le virus et ont été hospitalisées. Si la ministre de la Culture est toujours prise en charge, la ministre du Travail est enfin sortie. Elle raconte son difficile combat contre la maladie.

Roselyne Bachelot

Elisabeth Borne

Les politiques ne sont pas épargnés par la Covid-19. Alors qu’Edouard Philippe, ex-Premier ministre et Emmanuel Macron, président de la République, ont tous les deux contracté le virus au cours des derniers mois, c’est au tour des autres d’en payer le prix. Récemment, deux ministres ont été hospitalisées pour vaincre le virus : Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, récemment placée sous oxygénothérapie et Elisabeth Borne, ministre du Travail, sortie d’affaire. Si la première continue de se battre « avec courage » selon les propos de son fils Pierre, la seconde a repris son marathon médiatique en pleine pandémie. Pour évoquer la situation catastrophique du chômage en France, les conditions entourant le chômage partiel des entreprises contraintes de fermer à cause de la Covid-19 mais également son récent passage à l’hôpital. Le 18 mars dernier, quelques jours seulement après avoir été testée positive, l’état de santé d’Elisabeth Borne se dégradait au point de la laisser sous surveillance dans un établissement spécialisé.

« J’ai été très secouée »

Invitée de Sonia Mabrouk sur Europe 1 ce mardi 30 mars, Elisabeth Borne n’a pas caché les sombres coulisses de la maladie, « angoissante » selon ses propos. Mais d’après la ministre du Travail, on ne peut pas se rendre compte des effets et de la gravité tant qu’on ne l’a pas vécue : « Comme beaucoup de Français qui ont été touchés par le virus, j’ai été très secouée », a-t-elle confié.

Si les débuts ont été gérables, la suite a été plus inquiétante : « Cette maladie ne vous laisse pas indemne. […] Ce virus est imprévisible, a-t-elle lâché avant de poursuivre. Il a touché mes poumons, j’avais une gêne respiratoire et à un moment donné, je n’arrivais plus à m’alimenter ou à boire. A un moment, on se dit : “Tout se détraque. Est-ce qu’on va s’en sortir ?” ». « Ponctuellement oxygénée », Elisabeth Borne s’en est sortie, mais pas sans séquelle : « Je pense que je vais avoir besoin de temps pour retrouver ma condition physique d’avant ».

Source: Lire L’Article Complet