Elisabeth II retire des titres au prince Andrew, lié à l’affaire Epstein

Son Altesse Royale le prince Andrew duc d’York n’est plus. Ou plutôt, il n’est dorénavant plus que le prince Andrew duc d’York. La reine du Royaume-Uni a annoncé que son fils ne pourra plus utiliser le titre d’Altesse Royale et qu’il était également déchu de tous ses titres militaires. Il était notamment Vice-Amiral honoraire depuis 2015. Tous les patronages de celui qui a toujours été présenté comme le fils préféré d’Elisabeth II ont également été rendus, et seront redistribués à d’autres membres de la famille royale.

En cause, l’affaire Epstein, dans laquelle est embourbé le père des princesses Beatrice et Eugenie. Virginia Giuffre l’accuse d’agression sexuelle et sa plainte a été jugée recevable au civil par un tribunal américain. D’après le Guardian, la décision a été prise d’un commun accord entre le prince Andrew et sa mère, qui aurait pu s’y opposer, mais n’en a rien fait.

Jamais rendus

« Avec l’approbation et l’accord de la Reine, les affiliations militaires et les patronages royaux du Duc d’York ont été rendus à la Reine. Le Duc d’York continuera à ne pas assumer de fonctions publiques et défend cette affaire en tant que simple citoyen », a déclaré Buckingham Palace dans un communiqué.

Des sources citées par le quotidien britannique affirment que quoi qu’il se passe dans le procès au civil, les titres du fils de la reine ne lui seront jamais rendus.

Virginia Giuffre, aujourd’hui âgée de 38 ans, affirme avoir été contrainte à avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew alors qu’elle n’avait que 17 ans. A l’époque, le fils de la reine était très proche du milliardaire pédocriminel Jeffrey Epstein et de sa compagne Ghislaine Maxwell, qui a été
condamnée le mois dernier pour trafic sexuel de mineures.

Depuis qu’il a été cité dans cette affaire, le prince Andrew a montré une défense chaotique, allant jusqu’à affirmer, lors d’un entretien à la BBC, être atteint d’une maladie l’empêchant de transpirer, pour justifier qu’il ne pouvait être celui dont parle Virginia Giuffre puisqu’elle évoque une personne avec une forte sudation. Cette interview a fait un tollé dans le royaume et poussé le prince Andrew à prendre sa
retraite.

La reine Elisabeth II, qui semblait pour l’instant vouloir protéger son fils, a visiblement choisi l’axe qu’elle s’est fixé depuis son couronnement : préserver la monarchie, quoi qu’il en coûte.

Source: Lire L’Article Complet