Elizabeth II : ce cadeau de Boris Johnson en l’honneur du prince Philip que la reine a refusé

Boris Johnson a annoncé qu’un nouveau vaisseau amiral succédant au Britannia retiré du service en 1997, était en construction. Ce yacht royal se voudra un ambassadeur flottant du Global Britain, la posture internationale post-Brexit. Le Premier ministre britannique a proposé à la reine Elizabeth II de nommer Duc d’Edimbourg ce navire royal en hommage au prince. La reine a tout bonnement refusé la proposition !

Elizabeth d’Angleterre

Prince Philip

Pour Boris Johnson ces dernières semaines ont été un peu difficiles. Le Premier ministre britannique s’est d’abord vu critiqué par son ancien assistant, Dominic Cummings, qui l’a clairement accusé d’être responsable de “dizaines de milliers de mort pendant la pandémie de Covid”. Une enquête a également révélé que le Parti conservateur était insensible “aux communautés musulmanes”. Il fallait donc, pour celui qui s’est marié en secret ce samedi 29 mai, trouver le moyen de redorer son blason. C’est ainsi que le locataire de Downing Street a annoncé la construction d’un nouveau navire royal. Ce sera le premier navire amiral national depuis le Britannia, qui a été désarmé en 1997. Ce ne sera pas cette fois-ci un yacht de luxe, mais un navire créé pour promouvoir le commerce et l’industrie britanniques dans le monde, a annoncé Boris Johnson. Il sera utilisé pour accueillir des sommets ministériels et des pourparlers diplomatiques au cours des trente prochaines années, alors que le Royaume-Uni cherche à tisser des liens et à stimuler les exportations après le Brexit.

Boris Johnson a ainsi déclaré, nous rapporte Inews : “Ce nouveau navire amiral national sera le premier navire de ce type au monde, reflétant le statut naissant du Royaume-Uni en tant que grande nation commerçante maritime indépendante (…) Un symbole clair et puissant de notre engagement à être un acteur actif sur la scène mondiale”. Et quel plus bel hommage au prince Philip récemment décédé que de baptiser ce bâtiment de son nom ?

Le refus de la reine

Le Premier ministre, sur pression des militants et des députés conservateurs, a donc proposé à Elizabeth II de baptiser ce symbole de la grande Angleterre, Duc d’Edimbourg. Or contre toute attente, la reine a repoussé cette proposition, qui apparaissait pourtant comme un bel hommage à celui qui avait, en son temps, joué un rôle dans la conception du Britannia. The Express dévoile les raisons de ce refus dans ses colonnes, en reprenant les propos de l’experte royale Angela Levin. “La décision de Buckingham Palace de ne pas soutenir l’hommage envoie un signal très clair sur les priorités de la famille royale”, a-t-elle déclaré.

Selon cette dernière, la reine n’a pas accepté que ce palais flottant porte le nom de son époux pour trois motifs. “Premièrement, la famille royale n’a pas du tout été impliquée dans la façon dont il va être construit, a-t-elle expliqué avant de poursuivre. “Deuxièmement, je pense que c’est une décision assez judicieuse parce que le navire est trop grand et je pense que cela indique absolument que la famille royale sait qu’elle doit faire attention à ses dépenses“. Et enfin,“troisièmement, [le Britannia] était très utilisé pour les vacances et les lunes de miel, et en été, la famille royale faisait le tour de toutes les petites îles près de l’Écosse pour rester en Écosse pour l’été. Cette génération, la nouvelle génération de la famille royale ne veut pas faire de croisière autour des îles, elle veut voyager comme elle l’entend”, a-t-elle déclaré. La reine a donc bien marqué sa position face à la politique de Boris Johnson par ce refus !

Source: Lire L’Article Complet