Elizabeth II : un garde royal accusé d’agression sexuelle, révélations sordides…

Un garde de la reine Elizabeth II a été arrêté pour avoir agressé sexuellement deux jeunes recrues avec un jouet sexuel après du château de Windsor. Une sordide histoire…

Elizabeth II doit s’arracher les cheveux. Comme si les histoires entre Buckingham Palace et les Sussex ou encore avec le prince Andrew ne suffisaient pas, voilà que Sa Majesté est confrontée à un autre problème de taille. En effet, d’après les informations de The Sun et des hauts gradés de l’armée, il s’agit cette fois-ci d’une histoire qui vise un membre du régiment d’infanterie des Coldstream Guards.

Ce dernier a été arrêté après avoir été soupçonné d’agression sexuelle sur deux jeunes recrues lors d’un rituel d’initiation avec un jouet sexuel à quelques mètres du château de Windsor puisque la caserne des Coldstream Guards – qui font partie de la Household Division – est basée non loin de là, aux Victoria Barracks. Suite aux accusations, le garde concerné a été suspendu et une enquête a été ouverte. L’incident survient quelques mois seulement après que les patrons de la défense ont dissous une unité de la RAF dans laquelle un aviateur aurait été agressé sexuellement avec un mortier lors d’une autre cérémonie d’initiation. Des révélations très sordides et compromettante pour la royauté.

Elizabeth II : une période compliquée

Depuis quelque temps, Sa Majesté doit faire face à de nombreuses histoires pour le moins délicates à gérer. Entre les allégations des Sussex à l’encontre de la royauté qui ont eu raison de leur relation. Tellement exaspérée, Elizabeth II a pris la décision de planifier une riposte juridique pour éviter que la situation ne s’envenime. Mais également, le prince Andrew actuellement dans la tourmente suite à une accusation d’agressions sexuelles par une Américaine. La victime présumée a porté plainte au tribunal de New York affirmant que le prince Andrew l’avait agressée sexuellement et violée alors qu’elle n’avait que 17 ans. Alors que les avocats du duc d’York tentent de mettre en place une stratégie de défense, le palais de Buckingham n’a fait aucun commentaire sur les faits. Pour autant, la reine n’hésite pas à afficher son soutien à son fils cadet d’après un article publié dans le Times. Autant d’affaires qui s’accumulent et pèsent sur les épaules d’Elizabeth II.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet