« Elle veut être une marque » : l’ambition de Meghan Markle très critiquée

Le départ du duc et de la duchesse de Sussex a créé un froid au sein de la famille royale. Leur indépendance financière, et la façon dont ils ont souhaité tirer profit de Sussex Royal est vivement critiquée.

Harry et Meghan Markle avaient décidé en 2020 de s’éloigner de la famille royale. Les jeunes mariés se sont rapidement installés aux États-Unis, dans l’État de Californie. Le duc et la duchesse de Sussex se sont alors vus privés d’une rente annuelle, devant être fournie par la famille royale. Pour Meghan et le petit-fils de la reine, la solution était simple : ils “travailleraient pour devenir financièrement indépendants” selon leurs mots. Le couple aurait alors souhaité, pour gagner sa vie, utiliser le nom de “Sussex Royal” pour vendre des produits, ce à quoi le reste de la famille s’est opposé. Ce lundi 26 juillet, le Mirror rapporte que ce différend aurait créé un “unholy scrap”, soit un “épisode conflictuel”, selon le biographe, Tom Quinn.

Dans le documentaire Meghan at 40 : The Climb to Power, l’auteur spécialiste de la famille britannique, a déclaré que cette idée, d’utiliser le nom Sussex Royal est “une chose de la culture américaine et venue via Meghan”. Il a expliqué : “Après avoir traversé l’Atlantique, elle a commencé à penser “nous devons être une marque””. L’auteur a confié dans ce documentaire, qu’il s’agissait d’une des pires craintes de la famille royale : “Ce terrible mot auquel la famille royale pense toujours : “ils parlent de marque, c’est affreux !””.

“Les gens en ont marre”

Quand les parents d’Archie et de Lilibet ont décidé de prendre leur indépendance, la presse, mais aussi les nombreux fans de la famille royale se sont offusqués de voir le prince Harry tourner le dos à sa propre famille. Et désormais, entre le couple et le reste de la famille, séparés par l’Atlantique, de nombreux conflits ont éclaté, et notamment depuis leur interview choc avec Oprah Winfrey. Selon un journaliste de la BBC, Johnathan Sacerdoti : “beaucoup de gens en ont marre d’entendre Meghan et Harry dire qu’ils sont les victimes éternelles de la vie. Ils vivent dans un manoir de 40 millions de dollars à Montecito, (…) mais ils n’ont pas grand-chose à se plaindre par rapport à la plupart des gens” avait-il expliqué dans les colonnes de l’Express.co. Malgré ces conflits, Harry et Meghan pourront-ils se rabibocher avec le reste de la famille ?

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet