Emily in the royal family : le jour où Lily Collins a rencontré la princesse Diana

À l’occasion d’une apparition dans l’émission américaine The Late Late Show, la star d’Emily in Paris a partagé un souvenir inattendu, lié à la famille royale britannique : sa rencontre avec la princesse Diana.

Bien avant de susciter l’engouement des spectateurs de la série diffusée sur Netflix, Lily Collins était déjà en lien avec des personnalités très VIP. Dont des membres de la famille royale britannique, et plus précisément Lady Diana. La star d’Emily in Paris a en effet eu l’occasion de rencontrer cette dernière alors qu’elle n’avait que 9 mois, lors d’un événement caritatif organisé par la fondation Prince’s Trust. Le père de l’actrice, le célèbre chanteur Phil Collins, travaillait à l’époque en étroite collaboration avec l’organisation, fondée par le prince Charles.

C’est lors d’une apparition de l’actrice dans l’émission The Late Late Show With James Corden, le 4 janvier, que le présentateur a montré une photo de l’actrice avec ses parents, Phil Collins et son ex-femme Jill Tavelman, rencontrant la princesse.

Lily Collins et Lady Diana lors d’un évènement caritatif organisé par la fondation Prince’s Trust dans les années 1990.

Un moment (presque) gênant

L’interprète d’Emily a raconté comment l’épisode a failli virer au (gentil) incident diplomatique. «On m’a expliqué ce qu’il s’était passé. J’offrais un bouquet de fleurs à la princesse Diana mais à la seconde où elle l’a saisi, j’ai immédiatement cherché à le récupérer. Donc, comme vous pouvez l’imaginer, tout le monde s’est immobilisé dans la pièce», a raconté Lily Collins avant d’ajouter en plaisantant : «Mais encore une fois, je portais une jolie robe, alors qui peut m’en vouloir ?»

La princesse de Galles s’essaye aux manches bouffantes dans les années 1980, et ne les quittera plus. Elles ont l’avantage de marier un certain flegme vestimentaire à une audace mode.

Kim Kardashian et Emily Ratajkowski peuvent remercier la princesse Diana qui a largement contribué à démocratiser le short de cycliste. Au sport comme à la ville !

La combinaison peut sembler douteuse sur le papier mais rentrer son pantalon dans une paire de santiags est devenu l’alternative à un look original et réfléchi. Un geste que l’on doit notamment à la princesse Diana.

Ce 29 juin 1994, Diana Spencer se présente à la Serpentine Gallery de Londres dans une petite robe noire, signée Christina Stambolian. Elle est courte, met en valeur sa silhouette sculptée et dénude sans manière ses épaules. Diana tient là sa revenge dress. Une réponse aux aveux d’adultère du prince Charles (dont elle est séparée depuis deux ans) qui est revenu publiquement sur son mariage, la veille dans les colonnes de The Independent.

Ce n’est pas le seul souvenir que la jeune femme de 32 ans a en commun avec la famille royale d’Angleterre. «On m’a également raconté que quand j’étais plus jeune, je jouais avec le prince Charles et je m’amusais à lui jeter des jouets, comme des faux téléphones, à la tête. Encore une fois, le temps semblait s’arrêter», se souvient-elle. Là encore, l’actrice d’Emily in Paris a probablement su jouer de son sourire pour se faire pardonner ses petites gaffes. Dans la vraie vie comme dans la série.

Source: Lire L’Article Complet