Emmanuel Macron : ce coup de téléphone qui fait jaser aux Etats-Unis

Emmanuel Macron en colère contre les médias étrangers ? Au cours d’une interview avec un journaliste du New York Post, le président a dénoncé le traitement médiatique des derniers attentats survenus en France aux Etats-Unis.

Un coup de fil qui fait jaser ! Comme le rapporte le journaliste Ben Smith, qui travaille au New York Times, Emmanuel Macron n’a pas apprécié la couverture médiatique des récents attentats qui ont eu lieu en France dans les médias étrangers. “Le président a quelques comptes à régler avec les médias américains : au sujet de notre “biais”, notre obsession du racisme, nos points de vue sur le terrorisme, et notre réticence à exprimer notre solidarité, même un instant, avec sa République assiégée,” a débuté le journaliste.

Il raconte que le mari de Brigitte Macron lui a passé un coup de téléphone ce jeudi 12 novembre, dans l’après-midi, pendant lequel il s’est plaint. “Il a fait valoir que la presse anglo-américaine, comme on l’appelle dans son pays, a préféré dénoncer le système d’intégration français plutôt que ceux qui ont commis une série d’attaques meurtrières qui a débuté le 16 octobre avec la décapitation de Samuel Paty“, écrit-il. Emmanuel Macron s’est désolé de ne pas avoir reçu les mêmes soutiens qu’en 2015, lors des attentats du Bataclan, au Stade de France et des cafés parisiens. “Et quand je vois, dans ce contexte, de nombreux journaux (…) qui légitiment ces violences, qui disent que le coeur du problème, c’est que la France est raciste et islamophobe, je dis: les fondamentaux sont perdus“, a regretté le président.

Ben Smith, en désaccord avec Emmanuel Macron, n’a pas hésité à lui répondre avec des mots durs. “Lorsque M. Paty a été assassiné, M. Macron a répondu par la répression de musulmans accusés d’extrémisme, avec une vague de perquisitions et la promesse de dissoudre certaines associations,” a-t-il estimé.

L’Elysée rectifie !

Comme rapporté par France Inter, ce n’est pas Emmanuel Macron qui a demandé à parler à Ben Smith, mais ce dernier qui a demandé une interview. “C’est lui qui nous a sollicités. Il n’y a pas eu de “coup de sang” du Président,” a fait savoir l’entourage du chef de l’Etat. Le journaliste assure pourtant que c’est Emmanuel Macron qui a décroché son téléphone… “Si c’est le palais qui a rappelé le journaliste américain à l’heure convenue, ce n’est que pour une question de forme : l’Elysée ne communique pas la ligne directe quand un rendez vous est fixé, c’est le secrétariat qui appelle l’interlocuteur,” a corrigé l’Elysée.

Crédits photos : Loïc Venance / Pool / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet