« Emmanuel Macron est un ruminant » : un ministre pas tendre avec le président

Emmanuel Macron n’aime pas “trancher” et préfère prendre ses décisions au dernier moment, quand le président est “acculé”, a glissé un ministre de poids du gouvernement dans les colonnes du Point, ce mercredi 30 juin.

Les régionales ont porté un coup au parti présidentiel, sorti bredouille du scrutin. Alors que les présidents sortants ont tous été réélus, aucun ministre engagé dans les régionales n’est parvenu à faire la différence avec La République en marche (LREM). A un an de la présidentielle de 2022, que va faire Emmanuel Macron de la fin de son quinquennat ? Dans l’entourage du chef de l’État, ses proches n’y vont pas avec le dos de la cuillère. “Macron est un ruminant”, selon les termes d’un ministre de premier plan, sondé par Le Point ce mercredi 30 juin. D’après cette source, le président n’aime pas “trancher” et arbitre “au dernier moment quand il est acculé”.

Depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron semble jouer au président solitaire, seul maître des décisions de l’exécutif. Le chef de l’État a une tendance à écarter ses ministres pour prendre lui-même les devants. “La plupart du temps, Macron ne tranche pas pendant les réunions. Mais il décide après, une fois seul, dans sa tête, et après il communique”, a révélé un proche du président dans les colonnes de L’Opinion, en décembre dernier. A titre d’exemple, Emmanuel Macron a décrété seul de la date de déconfinement en mai, en informant les membres du gouvernement seulement quelques minutes avant son allocution télévisée.

La gifle des régionales

Le scrutin des régionales a livré un constat implacable : le parti de la majorité n’a pas convaincu les électeurs, très peu nombreux à s’être déplacés en bureaux de vote les 20 et 27 juin derniers. Dans le même temps, le Rassemblement national n’a pas non plus remporté de région, un échec cuisant pour sa présidente Marine Le Pen. Si au niveau national, les sondages prédisent un duel entre la fille de Jean-Marie Le Pen et le locataire actuel de l’Élysée, les résultats en régions semblent entériner l’ancrage du Parti socialiste et des Républicains, toujours bien perçus localement. En ce qui concerne les décisions du président ces dix prochains mois, rien n’est certain. D’après une source proche de l’Élysée auprès du Point : “Il y a moins de cinq personnes qui savent et les bavards ne savent pas !”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Eric Tschaen / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet