Emmanuel Macron et la vaccination : son « gadget » qui fait pschitt

Emmanuel Macron a demandé la création d’une convention citoyenne à l’aube du début de la vaccination, mais ne consulte pas les Français tirés au sort. Un statut de seul décisionnaire qui fait débat.

Pour lutter contre le coronavirus, Emmanuel Macron l’assure, il faut que les Français aillent se faire vacciner. Le président de la République a toujours tenu ce discours, et dès le 24 novembre dernier, alors que la population ne cachait être sceptique face à ces vaccins dits efficaces, il n’avait pas hésité à annoncer la création d’un collectif citoyen. Un peu à l’image de la convention citoyenne pour le climat, Emmanuel Macron voulait interroger 35 Français tirés au sort.

Celui qui aimerait bien faire un second quinquennat à l’Elysée voulait avoir les avis que citoyens sur le vaccin, mais aussi leurs réticences, ou leurs questions. Un collectif a donc été créé début 2021, pour rien ? Comme l’indiquent nos confrères de The Express, plusieurs membres dénoncent le fait que leurs avis ne sont pas pris en compte puisqu’Emmanuel Macron prendrait les décisions seul. Vrai ou faux ?

“L’exécutif aura toujours le dernier mot”

The Express qualifie cette convention citoyenne de “gadget et relaie le mécontentement de ces 35 Français qui ont l’impression que leur voix n’a pas été écoutée. Contacté par le site, le conseil économique, social et environnemental (Cese) ne cache pas que “l’exécutif aura toujours le dernier mot“. Emmanuel Macron prouve une fois de plus que s’il se base sur des avis, c’est lui le seul décisionnaire. Il l’avait déjà montré à plusieurs reprises durant la crise sanitaire. Il n’avait pas hésité à aller contre l’avis du conseil scientifique qui demandait un confinement en urgence en janvier dernier, par exemple.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet