Emmanuel Macron étudiant : lui aussi a connu l’inconfort… au grand dam de Brigitte

Quand il a déménagé sur Paris pour poursuivre ses études au prestigieux lycée Henry IV, Emmanuel Macron a connu l’inconfort… Une période qui a rendu Brigitte Macron mal à l’aise.

A propos de

  1. Emmanuel Macron

  2. Brigitte Macron

La crise sanitaire mondiale a provoqué une crise économique sans précédent. De nombreux secteurs sont touchés. Les milieux de la restauration et de la culture sont dans la tourmente, mais ils ne sont pas les seuls. Les étudiants vivent également dans des conditions particulièrement difficiles voire dans une grande précarité. Une situation qui touche et interpelle Emmanuel Macron. Avant de connaître la gloire et de diriger le pays, le président de la République a connu les déconvenues de la vie étudiante. Chambre de bonne, sanitaires sur le palier… Son arrivée sur Paris pour faire ses études au prestigieux lycée Henry IV, situé dans le quartier Latin, n’a pas été sans soucis. Brigitte Macron semble encore s’en souvenir.

Dans le livre biographique des auteures Ava Djamshidi et Nathalie Schuck, intitulé Madame la présidente et paru aux éditions Plon, la jeunesse de l’actuel locataire de l’Élysée a été évoquée. Comme de nombreux étudiants, Emmanuel Macron a fait face à l’inconfort. Comme indiqué dans cette biographie : “Lorsqu’il s’installe à Paris au milieu des années quatre-vingt-dix (…). Le khâgneux Macron découvre les joies des chambres de bonne sans ascenseur, avec sanitaires sur le palier et escaliers himalayesques.” Par ailleurs, les deux auteures poursuivent : “Ses notes sont moyennes. Au téléphone, Brigitte le rassure à distance, (…). Les parents Macron investissent vite dans un petit appartement un peu sombre, chichement meublé, près de la maison d’arrêt de la Santé, où leur fils loge pour le reste de ses études.”

“Sanitaires sur le palier”

Brigitte Macron a connu ce petit appartement et y résidait lorsqu’elle rendait visite, dès qu’elle le pouvait, à Emmanuel Macron. Dans le livre Madame la présidente, Ava Djamshidi et Nathalie Schuck détaillent cette période de la vie du couple présidentiel. “Sylvie Rocard se souvient d’un dîner de couples dans ce logement estudiantin où le canapé touche la table de la salle à manger. Quelle fut alors la gêne de la future ‘First Lady’, désappointée de recevoir un ancien Premier ministre dans de telles conditions.” Un temps résolu, mais qu’Emmanuel Macron n’oublie pas puisqu’il montre sa sensibilité à la cause étudiante.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Romain Gaillard/Pool/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet