Emmanuel Macron : pourquoi le drapeau européen sous l’Arc de Triomphe a suscité la polémique

L’année 2022 a à peine commencé qu’une polémique a (déjà) éclaté. Le drapeau de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe a vivement agacé l’opposition. Des attaques auxquelles le gouvernement a décidé de répondre comme l’a dévoilé Franceinfo dimanche 2 janvier 2022.

  • Emmanuel Macron

C’est la première polémique de l’année 2022. Jeudi 30 décembre 2021, de nombreux politiques se sont emparés de leur compte Twitter pour faire part de leur colère. Et pour cause, ils ont découvert que le drapeau français placé sous l’Arc de Triomphe avait été remplacé par le drapeau européen. Et ce, pour une bonne raison. En effet, depuis vendredi 31 décembre 2021, la France a pris pour une durée de six mois la présidence de l’Union européenne. Elle a pour but de créer un programme ambition pour une Europe « puissante » et « souveraine ». Un passage de relais avec la Slovénie qui n’est pas passé inaperçu. Pour fêter cela, de nombreux bâtiments officiels comme le Palais de l’Élysée ou encore la tour Eiffel se sont illuminés en bleu. Un changement qui n’a pas plu à certains membres de l’opposition, dont Marine Le Pen, qui a récemment vu son domicile dégradé.

Sur son compte Twitter, elle a fait part de son indignation vendredi 31 décembre 2021 : « Je suis outrée que le drapeau français ait été remplacé par celui de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu. Cette provocation offense ceux qui se sont battus pour la France. Je demande à Emmanuel Macron de rétablir notre drapeau national. » Même son de cloche pour Eric Zemmour : « Après le saccage et l’empaquetage, l’outrage » a écrit le candidat à la présidentielle sur son compte Twitter. Valérie Pécresse n’était pas non plus d’accord avec ce changement : « Présider l’Europe oui, effacer l’identité française, non ! Je demande solennellement à Emmanuel Macron de rétablir notre drapeau tricolore à côté de celui de l’Europe sous l’Arc de Triomphe. Nous le devons à tous nos combattants qui ont versé leur sang pour lui », a-t-elle écrit à son tour sur le réseau social.

La première polémique de l’année

Face à l’ampleur de la polémique, le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune, a rapidement réagi. Sur son compte Twitter, il a dénoncé l’attitude de l’opposition : « Courir après Marine Le Pen, copier ses tweets et ses basses polémiques, quelle tristesse Valérie Pécresse. Soyons clairs : le drapeau de l’Union européenne n’a pas ‘remplacé’ le drapeau de la France, qui n’est déployé que pour les cérémonies. En 2008, Nicolas Sarkozy avait organisé une cérémonie pour rallumer la flamme avec les commissaires européens, d’où la présence alors des deux drapeaux ». Le président de la République, qui vient de fêter ses 40 ans, a lui posté une photo sur Twitter vendredi 1er janvier 2021 avec une photo de la tour Eiffel aux couleurs de l’Europe, sobrement légendée « Regardons vers l’avenir ».

Le drapeau a finalement été enlevé samedi 2 janvier 2021 mais le gouvernement s’est défendu d’une « reculade ». Interrogé par Franceinfo le même jour, Clément Beaune a assuré que cela était prévu : « Il avait été prévu que le drapeau européen soit installé le 31 décembre et le 1er janvier pour marquer le coup d’envoi symbolique de la présidence française de l’Union européenne. Il a été enlevé selon le calendrier prévu ».

#Drapeau | « Je suis très fier que le drapeau européen ait flotté quelques jours sous l’Arc de Triomphe. » #QuestionsPol #PFUE2022 pic.twitter.com/AgETcfRY53

Source: Lire L’Article Complet