Eric Brion, le premier visé par #Balancetonporc sort un livre destiné à ses deux filles

Son nom reste associé au mouvement #BalanceTonPorc. Eric Brion, première personne visée, raconte sa descente aux enfers dans un livre et les répercussions sur sa vie personnelle et professionnelle.

  • Harvey Weinstein

Jusque là inconnu du grand public et de la majorité des internautes, Eric Brion, ancien dirigeant de la chaîne Equidia a vu sa notoriété exploser et sa vie basculer en octobre 2017, suite à un twitt. Quelques jours après le déclenchement de l’affaire Weinstein, une journaliste de La Lettre de l’audiovisuel, Sandra Muller, publie un tweet invitant à raconter un harcèlement sexuel « au boulot » en donnant le nom et les détails. Elle-même livre son témoignage: “Tu as de gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit.” Éric Brion, ex-patron d’Equidia. #Balancetonporc.”. Le hashtag #Balancetonporc est né, provoquant une déferlante de témoignages de femmes, tous secteurs confondus, racontant les humiliations, propos déplacés, harcèlement, agressions physiques ou verbales subies dans leur milieu professionnel. Dans l’affaire Brion, les faits reprochés remontent à 2012. Il s’en excuse auprès de l’intéressée dès le lendemain par un texto. S’il nie tout harcèlement, il reconnaît avoir tenu “une seule fois”, des propos “lourds, très lourds”. Poursuivant Sandra Muller pour diffamation, la justice lui a donné raison en 2019 en condamnant la jeune femme pour préjudice moral. La journaliste a fait appel. L’audience est prévue en 2021. Eric Brion a choisi de raconter son histoire dans un livre, à l’attention de ses deux filles, âgées de 14 et 21 ans.

« Comment parler à ses filles quand on est un père, attaqué sur un sujet touchant au féminin ? »

A cette question, il entend répondre en prenant la plume*, livrant sa descente aux enfers et sa résilience. “C’est pour elles, en pensant à elles, que j’ai tenu. Cette relation avec mes filles est le sujet central, c’est elle qui m’a aidé à évoluer dans ma réflexion,” confie-t-il au Journal du Dimanche. Mis sur la touche, quitté par sa compagne et plusieurs amis, il se dit alors victime de lynchage médiatique et confie avoir depuis retrouvé l’amour, un peu de travail, mais pas sa vie d’avant. Dans cet ouvrage, il explore surtout la question du féminisme, des rapports hommes/femmes, de la fin d’une époque, celle où les hommes pouvaient tout dire. “Quand ma fille m’a dit : ‘Le passé n’excuse rien’, j’ai compris et écouté ce qu’elle m’a expliqué sur sa vie de jeune femme”, affirme-t-il sur Europe 1, ajoutant que “le dialogue continue” avec ses filles au sujet du harcèlement envers les femmes. “Je pensais qu’écrire c’était peut-être plus facile pour poser les choses que de discuter, de parler. Un livre ne se déforme pas”, assure-t-il, souhaitant continuer à réfléchir et à débattre librement, loin des réseaux sociaux. *Lettre à mes filles du premier accusé de #Balancetonporc, Editions JC Lattès

A lire aussi : Suicide du chef Taku Sekine : la réponse du site incriminé par ses proches

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet