Éric Dupond-Moretti : un départ fracassant après 3 jours seulement !

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a dû se résoudre à se séparer d’une conseillère spéciale, choisie par ses soins, seulement trois jours après l’avoir nommée au poste.

Éric Dupond-Moretti est le nouveau garde des Sceaux depuis le 6 juillet dernier. Au moment de la passation de pouvoir avec Nicole Belloubet, il a affiché de grandes ambitions pour la justice. Ce sera à lui de mener à bien la réforme du parquet tant attendue par tous les magistrats. Mais il souhaite des changements en profondeur pour toute son institution : “Je veux garder le meilleur et changer le pire”, avait-il déclaré à sa prise de fonctions. Encore faut-il qu’il ait toutes les cartes en main. Et cela ne semble pas être le cas.

Éric Dupond-Moretti a dû, comme tous les ministres, constituer son cabinet. Il avait sélectionné lui-même Charlotte Bilger pour occuper le poste de conseillère spéciale du ministre de la Justice. La magistrate a été nommée le 24 août dernier… puis remerciée le 26 août, comme le rapportent La Lettre A et Le Canard enchaîné. Elle n’est restée que trois jours en place. Un départ précipité qui force à se poser des questions. Éric Dupond-Moretti a-t-il réellement la main mise sur son propre ministère ?

Un départ initié par la directrice de cabinet du ministre ?

Charlotte Bilger est une ancienne juge d’instruction au pôle financier de Paris. C’est elle qui, en 2019, a mis en examen François Bayrou et d’autres responsables de MoDem pour complicité de détournement de fonds publics dans l’enquête sur les emplois fictifs présumés des assistants d’eurodéputés du parti centriste. Alors, y aurait-il un quelconque lien ? 

Selon Le Canard enchaîné, l’éviction prématurée de Charlotte Bilger a possiblement été provoquée par Véronique Malbec, directrice de cabinet, pas vraiment ravie de voir arriver une conseillère spéciale. Rémi Decout-Paolini, directeur adjoint du cabinet et élu du MoDem, aurait également mis son grain de sel. La Chancellerie a pour sa part simplement répondu : “Son recrutement envisagé n’a pas été à son terme, mais cela n’enlève rien à ses qualités.”

Crédits photos : Eric Tschaen / Pool / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet