Éric Zemmour dans la tourmente : Christine Kelly dénonce « un acharnement »

Ce jeudi 23 septembre, Paris Match a choisi de consacrer sa Une à Eric Zemmour. Selon le magazine, la jeune femme présente à ses côtés sur cette couverture serait sa conseillère Sarah Knafo. Christine Kelly, qui a travaillé à ses côtés sur CNews, a dénoncé « un acharnement » dans un message publié sur Twitter.

Éric Zemmour n’a visiblement pas fini de faire parler de lui. Régulièrement taclé par ses adversaires potentiels, celui qui continue volontairement d’entretenir le flou au sujet de sa candidature à la présidentielle 2022 a également intéressé Paris Match. L’hebdomadaire a en effet décidé de consacrer son nouveau numéro, en kiosque ce jeudi 23 septembre, au célèbre polémiste. Sur cette couverture, qui a fait couler beaucoup d’encre depuis sa sortie, l’ancien chroniqueur de Face à l’info a été photographié en pleine baignade en compagnie d’une jeune femme. Selon nos confrères, il s’agirait de sa conseillère, Sarah Knafo, qui serait selon eux « très proche » d’Éric Zemmour. Dans un tweet daté de ce mercredi 23 septembre, Christine Kelly, qui a travaillé avec lui sur CNews, est montée au créneau : « Que l’on pense ou pas comme Éric Zemmour, cet acharnement dont j’ai été témoin depuis deux ans est néfaste pour la démocratie« , a-t-elle estimé.

La veille, un autre de ses collègues a dénoncé cette couverture. Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, Éric Naulleau a affirmé qu’Éric Zemmour était « la victime de cette affaire« . Alors que certains chroniqueurs de l’émission ont estimé que ce buzz était profitable au polémiste, celui qui l’a côtoyé dans On n’est pas couché a fait savoir que cette Une avait, au contraire, affecté celui qui est marié à une certaine Mylène : « Non, il n’est pas heureux de cette Une. Il n’est certainement pas heureux de cette Une et certainement pas que quelqu’un qui a l’air de lui être proche soit jeté en pâture à l’opinion publique et que son nom vienne d’être prononcé dans un contexte hors politique« , a-t-il déclaré. Et de s’interroger : « Quelle est l’information politique ? Il n’y en a pas !« , s’est-il agacé.

Que l’on pense ou pas comme @ZemmourEric , cet acharnement dont j’ai été témoin depuis 2 ans est néfaste pour la démocratie. #Zemmour #ParisMatch https://t.co/TYadCkYRrG

Éric Zemmour envisage de porter plainte

Sur Twitter, le polémiste a lui aussi réagi à cette Une polémique : « Il faut croire que je commence à inquiéter suffisamment pour que Paris-Match, le caniche du pouvoir, essaye de me nuire. Je ne me laisserai pas intimider« , a-t-il prévenu. Selon son avocat Olivier Pardo, qui s’est confié à LCI, Éric Zemmour a l’intention d’attaquer le magazine hebdomadaire pour violation de la vie privée. « Chacun a l’habitude de voir des boules puantes dans les campagnes présidentielles, nous, nous avons décidé de ne pas laisser ces boules puantes atteindre Éric Zemmour« , a expliqué l’homme de loi. Son entourage a d’ailleurs réfuté toute opération de communication : « Si c’était organisé, je ne porterais pas plainte« , a affirmé le conseil d’Éric Zemmour, qui maintient que ces images ont été « volées. »

Il faut croire que je commence à inquiéter suffisament pour que Paris-Match, le caniche du pouvoir, essaye de me nuire. Je ne me laisserai pas intimider.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet