“Et si on arrêtait de tester ?” : Gérald Kierzek surprend en pleine vague Omicron

Ce lundi 3 janvier, Gérald Kierzek a surpris bon nombre de personnes en publiant un message intriguant sur son compte Twitter. Le médecin urgentiste soumet l’idée d’arrêter de faire des tests.

Laisser se répandre le variant Omicron ? C’est ce que semble conseiller Gérald Kierzek. Le chroniqueur médical a soumis son idée via son compte Twitter ce lundi 3 janvier. « Et si on arrêtait tout simplement de tester?! En pleine période épidémique avec un variant bénin, ça se discute sérieusement ! », a-t-il écrit avec une photo des dernières informations de LCI. On peut y lire les nouvelles règles concernant les tests dans les écoles afin de contrer la propagation d’Omicron. Le médecin urgentiste ne semble pas d’accord avec ce protocole.

Ne plus faire de tests antigéniques et PCR reviendrait à ne pas savoir si on est positif au coronavirus, avec ou sans symptômes. D’après le médecin français, le variant est « bénin« . Le 30 décembre dernier, il avait déjà mis en garde les internautes sur les « marchands de peur«  concernant Omicron. « Ce qui est sûr, c’est que l’éradication virale ne pourra se faire que naturellement, grâce aussi à l’immunité naturelle », avait déclaré Gérald Kierzek dans les pages du Figaro le 28 décembre dernier.

Et si on arrêtait tout simplement de tester?! En pleine période épidémique avec un variant bénin, ça se discute sérieusement ! pic.twitter.com/lUI4zQsgqk

Martin Blachier en accord avec Gérald Kierzek

Ce lundi 3 janvier, Martin Blachier s’est également exprimé au sujet du variant. Invité dans L’Heure des Pros, l’épidémiologiste a affirmé qu’Omicron n’était qu’une « vague fantôme«  ainsi qu’un « phénomène médiatique ». Il a par la suite expliqué ses propos : « Cette vague Omicron a été un phénomène de panique fabriqué par du testing massif, qui fait qu’on a pris peur avec le nombre de cas. (…) Ce qui envoie les gens en réanimation, c’est encore le Delta ». Comme Gérald Kierzek, Martin Blachier affirme que le variant n’est pas si néfaste que ça pour notre santé.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet